L'actualité fait état des difficultés de la Préfon, une caisse de complément de retraite réservée aux fonctionnaires qui a malheureusement quelques difficultés financières qui font que l'on parle d'elle en ce moment.

Passons sur les difficultés financières qui vont être résolues par l'intervention de l'Etat (Autorité de Controle Prudentiel et Trésor) et le "bouchage de trou" par  les compagnies d'assurances qui ont eu l'imprudence de se porter garantes de l'équilibre comptable de la caisse. Les dites compagnies, CNP assurances , AXA, Allianz et Groupama ont mal géré leurs engagements, tant pis pour elles.

Par contre, il n'est pas inintéressant de rappeller deux caractéristiques particulières de cette caisse.Tout d'abord, il s'agit d'un "fond de pension", cette entité de placement qui existe un peu partout dans le monde sauf en France. Un fond  auquel les fonctionnaires ont le droit de cotiser, qui place leur argent dans des actions ou obligations et dont la valeur suit régulièrement la valeur de ces actifs. Spécificité majeure de ce fond,les cotisations sont déductibles du revenu des cotisants dans la limite néanmoins de 10pct des revenus nets des cotisants !!!  Et en plus depuis la loi Fillon du 21 aout 2003,la rente servie, qui est la conversion dans une rente en Euros des points acquis,est garantie à vie. C'est d'ailleurs cette clause qui va obliger les compagnies d'assurances ci dessus d'en remettre au pot.

Ce qu'il y a d'extraordinaire dans ce fond de pension, c'est que les pouvoirs publics, depuis des années et quel que soit le parti politique au pouvoir, s'est toujours refusé à instituer de tels fonds de capitalisation,-pour le privé uniquement-, pour ne pas avoir l'air de s'attaquer au principe de répartition des retraites. Alors que les deux systèmes auraient pu parfaitement coexister.

Autre spécificité, c'est la déductibilité fiscale des cotisations effectuées. Or, si vous avez suivi le débat sur la taxation des plans chapeau, l'argument principal, si j'ai bien compris, pour les taxer à 14 pct c'est que les montants engrangés à ce titre dans ces plans chapeau ne donnaient pas lieu à taxation. Exactement comme les sommes versées à la Préfon!Les fonctionnaires qui toucheront des retraites Préfon échapperont donc à la taxe spéciale de 14pct instituée pour le privé.

Etonnant non?