Vous savez que pour que la voiture électrique se développe jusqu'à remplacer le moteur à explosion, A_100il faut impérativement que l'industrie des batteries fasse un bond technologique en avant. Car l'avantage des carburants fossiles sur toutes les autres sources d'énergie, c'est la quantité d'énergie qu'ils permettent d'emporter par rapport à leur poids. De 1 à 100(!!) entre le kg d'essence ou de gasoil et celui de la batterie de base voire du gaz naturel ou même de l'hydrogène.

C'est en fait le poids du contenant encore plus que celui du contenu qui fait la différence. Même pour l'hydrogène, un gaz très énergétique mais très leger, il faut le comprimer très fortement pour pouvoir emporter une quantité d'énergie suffisante pour l'autonomie des véhicules à laquelle nous sommes habitués et pour cela il faut un réservoir ...très très lourd et couteux.Alors que notre reservoir de carburant n'est qu'une pièce banale et légère en plastique. 

La clé du passage des carburants fossiles au tout électrique réside donc dans le développement de batteries infiniment plus performantes que celles disponibles actuellement. Et il ne s'agit pas de 10 à 20 pct de mieux il s'agit d'une réel saut technologique à effectuer.

Or des chercheurs du Laas et du Crimat à Toulouse en coopération avec l'Université Drexel de Philiadelphie viennent de concevoir un super condensateur dont la puissance massique est 4000 fois supérieure à celle des batteries actuelles.Concue pour des applications spatiales, il s'agit d'un condensateur minuscule, de la taille d'un ongle dont l'avantage en terme de densité énergétique provient de l'utilisation de nano technologies. Il s'agit "d'oignon" de carbone déposé sur une puce.La densité énergétique en est extraordinaire mais la puissance et la quantité d'électricité emportée elle reste minuscule,nanoscule devrait je même dire, si vous me permettez ce néologisme. 

Reste donc à passer à une autre dimension en terme de puissance et de quantité énergétique emportée.Or le "scale up", le changement d'échelle en français, est une opération difficile qui peut s'accompagner de problèmes difficiles à résoudre comme ce fut le cas déjà avec les batteries Lithium Ion pour passer de la batterie de téléphone portable à celle d'un véhicule automobile. Mais au moins le saut technologique est il déjà là !

Bonne chance aux chercheurs pour réussir ce changement d'échelle.