• Les mêmes causes produisent les même effets! Comme en France où la SNCF utilise toutes les armes possibles pour empécher voire retarder autant que possible l'arrivée de la concurrence, en Italie,l'équivalent de la SNCF, les FS, Ferrovie delle Stato essaye de retarder l'arrivée de son rival déclaré, les NTV, Nuevo Trasporto Viaggiatori, la nouvelle société montée par Luca Di Montezelomo, fils naturel de Enzo Ferrari, ex PDG de Ferrari et ex patron du Medef italien. NVT est en train de mettre en place un service de Trains à Grande Vitesse concurrent de celui des FS et se plaint des obstacles mis à son arrivée qui se traduisent par des retards à sa mise en place de plusieurs mois qui ont déjà couté à NTV quelques millions d'euros.
    D'après NTV, Trénitalia empèche la poursuite, depuis août, d'essais en cours avec un prototype des nouveaux trains AGV d'Alstom choisis par NTV pour assurer son service, et lui refuse l'accès au centre de maintenance. Un comportement anticoncurrentiel d'après le cofondateur de NTV, Diego Della Valle, PDG des chaussures Tod's, qui reclame la tête du PDG des FS. Les demandes de NTV sont semblables à celles qui ont été faites en France: Rendre indépendant des FS le gestionnaire des voies ferrées,RFI, homologue de RFF mais avec la différence qu'il appartient aux FS au lieu de l'Etat italien, et instituer une autorité de régulation indépendante
    En France la décision de créer une autorité de régulation a été prise mais on attend toujours sa mise en place. Quant à la propriété de RFF par l'Etat, elle n'a pas empéché la SNCF dont les personnels continuent à gérer les passages sur les voies de de faire de l'obstructiuon aux nouveaux opérateurs du fret...alors
  • Sur le plan des matériels, c'est donc Alstom qui a remportéA_093 le marché des trains à grande vitesse du nouvel arrivant sur le marché ialien NTV avec son tout nouveau modèle dit AGV avec motorisation répartie sur l'ensemble du train et plus concentrée sur la ou les motrices comme c'est le cas sur les TGV actuels. En voiçi ci contre une photo ci contre
    Pour les matériels à grande vitesse de Trénitalia, la filiale des FS, l'appel d'offre a été remporté par le canadien Bombardier en consortium avec les italiens d'Ansaldo Bréda pour 50 trains complets.Le contrat, pour 1.54 milliards d'euros, vient d'en être signé. Alstom a bien essayé d'attaquer en justice cet appel d'offre pour irrégularités dans la procédure. Son recours a été rejeté une première fois ce qui a permis la signature du contrat. Par contre il sera examiné sur le fond le 18 Novembre.A_095
  • L'Espagne, elle est en passe de devenir le leader du TGV en Europe avec l'ouverture le 18 décembre de l'exploitation de la ligne Madrid Valence qui vient d'être inaugurée. Longue de 438km elle permettra de relier les deux villes en 1h35 au lieu de 3h45 auparavant, grace au TGV espagnol, l'AVE ou Alta Vélocidad Espagnola.
    Il en a couté 12 milliards d'euros pour construire la ligne qui d'après les pouvoirs publics aura un impact économique de 22 milliards d'euros en 2017. Comment est fait le calcul, mystère. En tous cas s'il est une ville espagnole qui monte entre la Coupe de l'America, le Grand prix de formule 1 et maintenant la liaison par TGV avec Madrid, c'est bien Valence!
    Globalement, le  réseau espagnol de TGV dépasse désormais les 2200 km soit 300 km de plus que le réseau français et 900 que le réseau allemand.Le Japon avec 2500km et la Chine avec déjà 3500 km en serrvice sont encore plus loin devant.
  • En Allemagne, contrairement à la SNCF, la Deutsche Bahn vient de décider la pause tarifaire sur les grandes lignes, les liaisons de proximité étant, eux, augmentés seulement de 1.9pct !! Il est vrai que le réseau allemand est ouvert à la concurrence sur les lignes régionales avec la présence des français Kéolis et Véolia et donc la Deutsche Bahn annonce inscrire cette pause tarifaire dans le cadre de la fidélisation de sa clientèle. Peut être est ce cette concurrence qui manque à la SNCF pour inventer sa propre modération tarifaire?
    Autre nouvelle, le passage d'un ICE, le TGV allemand fabriqué par Siemens, dans le tunnel sous la Manche à titre d'essai pour la première fois.Il s'agit dans ce cas du modèle actuel à motorisation sur les motrices qui est en principe le seul modèle de train à grande vitesse admis dans le tunnel pour raison de sécurité.Il reste à verifier que sa taille réduite, 200 de long contre 400 à une rame Eurostar standard, n'a pas d'impact défavorable pour l'évacuation des passagers en cas d'incident grave.
    Le but pour le Deutsche Bahn est d'assurer impérativement des liaisons TGV au départ de l'Allemagne vers Londres pour...les Jeux Olympiques de 2012 !!!