Le croiriez vous? Pourtant, c'est ce que la Cour des Comptes a relevé dans son pré rapport d'inspection transmis aux pouvoirs publics, à l'entreprise et aux responsables syndicaux durant l'été.

Le CE d'EDF qui est géré de toute éternité par la CGT, avait effectivement mis en place ce qu'ils avaient dénommé une "offre crise" qui permettait "d'attribuer un complément de rémunération sous forme d'aide aux vacances pour les salariés grévistes du début de l'année 2008". Sans prise en compte, sans doute, des contributions sociales salariés et employeur qui aurait été dues si ça avait été un vrai complément de salaire. Evidemment, dans ces conditions, il vaut mieux être dans les rues à manifester contre la crise ou les retraites qu'à travailler, d'autant plus qu'en tant que salarié d'EDF on n'est concerné ni par l'une ni par les autres.

Ce n'est qu'une des très nombreuses irrégularités relevées par ce pré rapport qui retrouve quasiment à l'identique celles relevées lors de celui de 2007.Comme si les rapports de la Cour des Comptes n'avaient aucun intéret et partaient immédiatement à la poubelle. Vous me direz, c'est le cas pour les recommendations faites à l'Etat et aux services publics puisque les conclusions de la Cour des Comptes ne sont pas exécutoires. Etat/CGT, l'un comme l'autre semblent être au dessus des lois de la République, en matière financière tout au moins. C'est peut être ce qui explique la complicité( de facade, j'espère?) entre notre Président et celui de la CGT.

Pour avoir une idée de l'importance de ce CE, signalons qu'il gère les oeuvres sociales( Cantines, Centre de Vacances,antennes locales etc) de pas moins de 700 000 gaziers et électriciens entre actifs et retraités avec des effectifs de 3929 collaborateurs permanents.La structure la plus importante en est le CCAS, Caisse centrale d'action sociale, qui malgré ce budget confortable fait des déficits dont, je suppose, on présentera la facture, comme dans le cas d'un autre CE d'une ex société nationale, celui d'Air France, à la direction bien entendu.

D'après la Cour des Comptes, en effet, le CE d'EDF est prévu être en déficit de 70 millions d'euros,15pct par rapport à leur "recettes" à fin 2010. La Cour des Comptes dans son rapport précédent avait préconisé de simplifier l'organisation du CE en en diminuant le nombre d'antennes locales et le millier de Section locales de Vie. Ce chantier a effectivement été ouvert depuis 2007 ce qui a couté 6 millions d'euros de consultation auprès du cabinet BPI mais il ne s'est traduit par.... absolument rien, contrairement aux recommendations de la Cour.

Bref c'est la gabégie sans controle et à nos frais, nous dt, la Cour des Comptes

En parallèle,la CCAS ainsi que la fédération CGT Energie ont été mis en examen dans le cadre de l'enquète ouverte en 2004 par la Brigade financière mais force est de constater que cette enquète, n'avance pas bien vite. Elle semble avoir été réactivée par l'édition de ce pré rapport mais tout de même, ca ne prospère pas, comme on dit en Afrique. Comme si la justice n'était pas totalement indépendante de l'exécutif et avait décidé de ne pas s'attaquer tout de suiute du moins à ce sujet socialement délicat...

A suivre