J'avais eu l'occasion dans ce blog de vous parler à plusieurs reprises des "autoroutes de la mer", ces infrastructures à mettre en place pour transporter sur de longues distances des noria de camions par mer plutôt que par les autoroutes terrestres comme c'est le cas actuellement. Une sorte de ferroutage, mais par la mer au lieu de par la voie ferrée. Avec l'avantage que les infrastructures à mettre en place,des aménagements portuaires et des voies d'accès et de dégagement à partir des ports choisis y sont infiniment moins lourdes que les voies ferrées et les wagons spéciaux à chargement/déchargement rapide du ferroutage et que les bateaux pour effectuer ce type de transport existent en nombre et peuvent être réaffectés sur une autre ligne  si d'aventure la dite autoroute n'est pas suffisamment utilisée.

La première de ces autoroutes a malheureusement été dans ce cas. Il s'agissait de la liaison Toulon Rome (Civita Vecchia)qui avait été ouverte par l'armateur Louis Dreyfus Armateurs avec l'italien Grimaldi et qui a été fermé en 2009 pour cause de succès et de rentabilité insuffisante.Pour cause, dit l'armateur, d'absence subvention ce qui montre bien, hélas, que protection de l'environnement égale subvention;

Le même armateur vient donc d'ouvrir le 16 septembre l'autoroute de la Mer de Nantes(Montoir de Bretagne) à Gijon dans les Asturies au nord de l'Espagne qui devrait venir allèger le trafic sur l'autoroute A 10.Le ferry choisi,le Norman Bridge, A_076est capable de transporter 150 camions et permettra d'éviter à chacun d'entre eux 900 km d'autoroute. Il effectuera trois départs par semaine dans chaque sens ce qui parait bien faible si on veut vraiment désembouteiller l'A 10. Bien sur, ce n'est qu'un début. Il en coutera 450 euros au transporteur dont le camion gagnera en principe 6 heures sur le trajet compte tenu du temps de repos obligatoire que doit effectuer le chauffeur et qui est içi pris en compte dans le temps de trajet en mer.Un argumentaire un peu spécieux si vous regardez le schema çi contre car si vous allez à Madrid, vous ne gagnerez rien sur le temps de trajet du fait de l'excentration du port de Gijon par rapport à la capitale espagnole

D'après le ministère, le coût du transport serait deux fois moindre par Bateau/Camion que totalement par camion.Les calculs du ministère, qui est juge et partie puisque également investisseurs à nos frais, étant discutable, le vrai juge de paix de l'intérêt financier pour les transporteurs d'un tel système mixte de transport sera son adoption sur une large échelle, par les transporteurs

Globalement, l'autoroute de la mer permet d'éviter des émissions de CO2 par rapport au transport routier seul à partir du moment où le ferry est rempli à moitié. Rien n'est dit par contre sur les émissions de ...Soufre, l'un des constituants indésirables du fioul lourd qui alimente le moteur du bateau.Ce sont 46 000 poids lourds qui devraient ne plus utiliser l'A10 du fait de ce passage par mer.

A suivre donc. Si l'expérience marche bien, il est prévu, outre un doublement voire triplement des fréquences, de démarrer une autre autoroute entre la Havre et Vigo en 2011 mais le vrai gain serait sur Southampton/Portsmouth vers le nord de l'Espagne.

Nous souhaitons bonne chance à l'amateur et aux promoteurs de cette autoroute maritime.