Il est assez rare que je decerne des Bonnets d'ànes comme je les ai appellés, le but de cette rubrique étant plutot de faire ressortir les succès significatifs des français, de leurs organismes et de leurs industries dans le monde difficile qui nous entoure.

J'ai éprouvé le besoin d'en décerner un aux...Faucheurs d'OGM qui viennent de détruire 70 pieds de vigne génétiquement modifiés mis au point par l'INRA, Institut National de la Recherche Agronomique, et testés en toute légalité au titre de la recherche scientifique à Colmar. Il s'agit de lutter contre la maladie de la vigne dite du Court Noué, une maladie virale, contre laquelle aucun remède n'existe.

La parcelle sur laquelle ces pieds de vigne expérimentaux étaient plantés avait été autorisée  de manière parfaitement légale par le Ministère de l'Agriculture après une première destruction à l'identique en 2009. Les destructeurs étaient parfaitement renseignés puisqu'ils n'ont arrachés que les 70 plants transgéniques sur les 1500 de la parcelle. Il sont ainsi anéanti les efforts d'équipes de recherche de qualité qui préfèrent désormais se délocaliser aux Etats Unis pour pouvoir y travailler sérieusement et concrètement.

Or les domaines de recherches auxquels se sont attaqués les faucheurs d'OGM sont ceux qui sont censés aider à résoudre les redoutables problèmes qui attendent ce monde à court terme, comme l'accroissement nécessaire des rendements de l''agriculture pour pouvoir nourrir les 9 milliards d'habitants de notre planète prévus pour 2050, ou comment réduire les épandages de pesticides dans la nature que ces nouvellles semences permettent sans elles ou encore comment disposer de semences résistantes à la raréfaction de l'eau qui va résulter du réchauffement climatique. Le problème du Court noué, à coté de ces problèmes majeurs pour l'avenir de l'humanité est tout à fait anecdotique, Messieurs les faucheurs d'OGM!

Outre le gaspillage de plusieurs années de recherche d'équipes de chercheurs et donc d'argent public,de telles actions ont le gros défaut de détruire également la capacité d'expertise des pouvoirs publics dans ces domaines à un époque où ces derniers en auront de plus en plus besoin pour évaluer les avantages et inconvénients de techniques développées désormais en dehors de la France. Comment en effet pourvoir se prononcer sur une autorisation éventuelle de telle ou telle semence nouvelle alors que nous n'aurons bientot plus une seule équipe de chercheurs avec le savoir nécessiare dans ce domaine pour en évaluer la valiidité?

A_065L'acte des faucheurs traduit également la montée dans l'opinion d'un certain mépris pour les sciences et techniques que j'avais déjà eu l'occasion de signaler alors que tout le siècle dernier a été la démonstration flagrante de l'apport incalculable qu'elles ont apportées à notre confort et à notre vie de tous les jours. Comment nos faucheurs pensent il pouvoir résoudre les problèmes auxquels l'humanité devra faire face en retournant simplement au Moyen Age? L'echec patent de Copenhague aurait du leur ouvrir les yeux sur le fait que le reste du monde,- qui vit encore pour une large part dans un Moyen Age amélioré-, est loin de penser comme nous.

Enfin, j'étend ce Bonnet d'àne au pouvoir judiciaire et aux juges pour la compréhension qu'ils ont manifesté depuis des années à ces actions pourtant répréhensibles au regard de nos lois. Savez vous que les responsables du précédent arrachage de plants transgéniques de Colmar en 2009 n'ont été condamné qu'à 2000 euros d"amende alors qu'ils ont détruit 5 ans de travail de nombreux chercheurs et 1 millions d'euros des budgets d'étude correspondants au profit...d'un laboratoire américain qui a récupéré nos équipes! Encore faudrait il s'assurer d'ailleurs que cette amende a bien été payée.