Les avons nous critiqués, ces américains qui ont laissé faire l'industrie bancaire jusqu'à la catastrophe de 2008! Les avons nous vilipendés pour nous avoir fait des promesses de mise en place d'une réglementation bancaire forte à tous les G20 successifs!Leur en avons nous fait des suggestions sur ce qu'ils fallaient qu'ils fassent et en urgence bien sur pour nos assurer qu'une seconde crise du subprime ne puisse intervenir!

Et puis ces jours çi, voiçi qu'apparait l'annonce dans la presse que Barack Obama avait fait passer au Sénat une loi nouvelle sur la régulation bancaire qui sévèrise fortement l'exercice de cette profession aux Etats Unis. Surprise pour nos journaux,qui ont très peu commenté la chose, et pour nos politiques,  qui n'ont même pas rendu hommage à l'administration américaine de cette mesure importante.Pensez donc le Sénat américain vient de changer à 180 dégrés sa philosophie traditionnelle du controle des activités de marché par autorégulation au profit d'un système qui va encadrer nombres d'activité bancaire et encadrer les activités de trading pour compte propre et le marché des produits dérivés!

Bien sur, rien n'est parfait et il faudra quantités de décrets, de rapports et de règles pour mettre en oeuvre un tel bouquet de réformes à Wall Stret.Il sera quand même mis en place unA_055 "Bureau de protection financière des consommateurs", un "Conseil de supervision de la stabilité financière" et un "Fédéral Insurance office " et les pouvoirs de la Reserve Fédérale,de la SEC et du FDIC auront été étendus. Sans compter que les pénalités mise en place pour limiter le trading et encadrer le marché des dérivés vont couter de l'argent aux Banques et limiter leurs ardeurs dans ce domaine,comme vous pouvez voir ci contre.

Ca méritait bien un coup de chapeau des autorités européennes que ce changement de philosophie de controle des activités bancaires! Quant à nos médias, égaux à eux mêmes, ils préfèrent nous parler des "affaires" ou du Tour de France.

La raison  majeure en est que, du coté des donneurs de leçons européns, il ne s'est rien passé du tout! Le paquet législatif est toujours en discussion et son passage au Parlement vient d'être repoussé à Septembre.La création du Conseil Européen du risque systémique et des autorités de surveillance du marché est repoussé aux calendes grecques.On prépare sous le nom de Bale 3 un renforcement des fonds propres des Banques pour renforcer leur solvabilité mais c'etait en gestation depuis des années.On va instaurer dans certains pays des taxes sur les banques dont on se demande si le but est de moraliser l'activité bancaire ou de trouver de nouvelles recettes budgétaires. Seule décison, anecdotique et populiste, la limitation des bonus.

Bref le grand plan européen va accoucher d'une souris et le modèle anglo-saxon tant décrié à cette occasion a encore de beaux jours devant lui. Merci à l'Amérique de cet effort de régulation et une occasion manquée de plus pour la Vieille Europe...