Ils vont cette semaine aux personnes, sociétés ou organismes suivants:

  • Au jeune sprinter français Christophe Lemaitre pour avoir battu à l'occasion des championnats de France d'Athlétisme le record de France du 100 mètres, pour avoir donc remporté le titre de champion de France, et pour être le premier athlète de race blanche à avoir franchi pour la première fois la barrière des 10 secondes au 10O m. Nous ne nous en  étions pas apercu, mais depuis la victoire de l'allemand Armin Hary au Jeux olympiques de Rome en 10 secondes juste, tous les records suivants, en dessous des 10 secondes donc, l'ont été par des athlètes noirs. C'est donc une première mondiale que s'est offert Christophe Lemaitre en franchissant cette barrière.
    Vous n'aviez peut être jamais entendu parlé de Christophe Lemaitre et vous ne saviez peut être même pas que les Championnats de France d'Athlétisme se déroulaient ce week end à Valence dans la Drome, tellement nos médias oublient parfois de faire leur travail. Sachez qu'il est d'Annecy en Savoie et qu'il est tout jeune, ce qui veut dire qu'il a une large marge de progression devant lui. Un Grand Bravo pour cette performance et tous nos voeux pour une superbe carrière dans cette spécialité.  
  • A de l'équipe de chercheurs de l'Université de Poitiers et du CNRS du laboratoire d'Hydrogéologie dirigée par Abderazzak El Albani pour avoir découvert au Gabon des organismes multicellulaires vieux de 2.1 milliards d'années en parfait état de conservation. Cette découverte fait remonter de 1.6 milliards d'années dans le temps l'apparition d'organismes multicellulaires sur notre planète que l'on estimait jusqu'à maintenant être apparus seulement il y a 600 millions d'années.Le passage d'organismes mono cellulaires, les premiers apparus il y a 3 milliards d'années, à des organismes multicellulaires est en effet un saut important dans le développement du "vivant" à la surface du globe.
    Ces restes fossiles sont de plus en parfait état de conservation, d'une taille importante, 10 à 12 cm, et de formes diversifiées qui montre que plusieurs types de vie coexistaient à cette époque dans l'environnement  marin peu profind où ils ont été retrouvés.
  • A la société bretonne Ecocéane qui a vendu sept bateaux dépollueurs baptisé Cataglop(pas terrible, non?) A_044à la société américaine Ashbritt spécialisée dans les interventions d'urgence après catastrophe qui en a fait l'acquisition pour les faire intervenir sur le site de la catastrophe de la plateforme Deepwater Horizon dans le golfe du Mexique.
    L'avantage de ce matériel est d'être capable de récupérer tous les déchets solides à la surface de la mer puis de séparer l'eau des hydrocarbures en évitant le phénomène d'émulsion qui réduit considérablement l'éfficacité des autres dispositifs existants. De ce fait un Cataglop, qui est petit bateau de 6.6 mètres de long, peut récupérer par jour environ 100 litres d'hydrocarbures là où par les moyens classiques on en récupère dix fois moins.
    Etant donné l'urgence de leur intervention, les sept Cataglop ont été embarqués sur un avions de transport Antonov 22. Ils seront rejoint par la prototype du modèle de la taille au dessus, un Catamar de 18 mètres et 50 tonnes qui, lui, est capable d'intervenir en haute mer ou en mer agitée là où les Cataglops ne dépassent pas la force 5.
    Il a fallu du temps et de la pugnacité pour que l'information de l'existence de ces matériels arrivent aux oreilles des responsables locaux de la dépollution dans le Golfe du Mexique. C'est le déplacement sur place d'Eric Vial le directeur d'Ecocéane qui a permis de convaincre BP et les autorités locales de l'intérêt de ces matériels dont l'existence leur avait été signalée immédiatement après la catastrophe. Ecocéane est une petite société bretonne crée en 2004 qui emploie trente salariés, fait 3 millions d'euros de chiffre d'affaire et dont la notoriété est faible. Mais en revanche quelle soudaine notoriété va lui apporter sa participation à la dépollution des côtes de la Floride !
    Outre Eric Vial, citons le nom de son beau père,Robert Gastaldi, qui est l'inventeur du concept. Tous les deux meritent bien un Grand Bravo de notre part.