Il était une fois une matière grasse huileuse issue du palmier à huile que l'on trouve dans les pays tropicaux en Afrique et dans les pays du sud est Asiatique.Cette Huile de Palme issue du fruit du palmier est peu couteuse,a une consistance solide à température nomale et bénéficie  d'une durée de vie longue( pas de rancissement) ce qui en fait une matière grasse bien adaptée à la production de toutes sortes de produits alimentaires mais aussi de savons et détergents.

Jusqu'à ce que on s'aperçoive de son utilisation possible et peu couteuse pour en faire des biocarburants pour incorporation dans les gazoles. Pas aux Etats Unis où les moteurs diesels n'existent que très peu mais surtout en Europe où nos gouvernants ont favorisés depuis des années l'émergence des diesels au détriment de l'essence. En sous taxant le gazole par rapport au super malgré les cris de la profession pétrolière dont l'outil de raffinage était mal adapté à un telle demande de gazole.

Lorsque l'Union Européenne  s'est mis comme objectif d'atteindre un pourcentage élevé de biocarburants dans nos carburants(10pct en 2020), elle a favorisé la production d'esters à base de plantes oléagineuses comme le tournesol, le colza  et ... le palmier à Huile pour inclusion dans le gazole tandis que l'on melangeait à l'essence de l'éthanol en provenance de maïs ou de blé.

Cet accroissement de la demande d'huile de palme s'est traduite par une accroissement très important des surfaces cultivées en palmier à  huile, en particulier en Indonésie, Malaisie et dans les pays du sud est asiatique. La conséqunce en a été une déforestation rapide de ces pays. Les Nations Unies dès 2007 prévenaient qu'à ce rythme, 98 pct des surfaces de forêts primaires de Sumatra et de Bornéo auraient disparu en 2020. Quant à la Malaisie,la plupart des forêts de basse altitude avaient déjà disparues!

La Norvège dans le cadre du programme de lutte contre la Déforestation des Nations Unies, le REDD, a offert 1 Milliards de dollars pour que l'Indonésie institue un moratoire de 2 ans sur les nouveaux permis de déforestation. Inutile de dire que ce geste salutaire de ce pays ne sera pas suffisant.Or la déforestation est responsable de 20pct de l'augmentation d'émissions de CO2 dans le monde.

De plus les terrains sur lesquels étaient plantés ces forêts primaires étaient des terrains marécageux et tourbeux qui une fois déforestés émettent du méthane, un gaz encore plus dangereux pour le réchauffement climatique que le CO2!

L'industrie agroalimentaire commence à réagir en ayant défini un standard "d'huile de palme soutenable" qui commence à être utilisé par les grandes compagnies comme Unilever(Dove, Ben & Jerry), Kellogs ou Johnson and Johnson ou Nestlé.Il faudra néanmoins  jusqu'en 2015 pour arriver à une telle substitution et les producteurs ont déjà trouvé la parade, alimenter les sociétés en huile de palme soutenable à partir des plantations anciennes tandis que les pays moins regardants, comme la Chine, seront approvisionnés à partir de plantation nouvelles sur des sols déforestés.

Bravo pour ces efforts coté agroalimentaire, mais coté biocarburants à destination du gazole européen que se passe t il? Pas grand chose à ce jour. Sans doute étions nous trop préoccupés par les Grenelles et Copenhague à vocation d'émission de papier plus que d'actions pratiques. Ca commence néanmoins à bouger avec des discussions là aussi pour établir un label de biofuel européen "soutenable". Reste à le définir en prenant en compte l'effet adverse de la déforestation car globalement il semble bien que le bilan de l'avantage en émissions de CO2 envers le pétrole fossile soit plus que compensés par les émissions de CO2 ou de Méthane liées à la déforestation.

Restera également à pourvoir controler au fin fond des forêts malaisiennes ou indoniésinnes la réalité de l'effet de ce label. peut être Messieurs Nicolas Hulot et Yann Arthus Bertrand, grands amateurs d'hélicoptères pourront ils aider?

Reste que de mettre en place de tels objectifs d'utilisation de biocarburants en Europe sans en voir ni en mesurer toutes  les conséquences est largement inconséquent surtout quand ensuite on met 3 ans à réagir aux avertissements des Nations Unies.....C'est souvent le lot hélas des problèmes techniques quand ils sont pris en charge par des non techniciens plus intéressés de retombées personnelles que de "vrais" solutions techniques;

A suivre