La création de l''Europe invite à une dissolution progressive des frontières entre pays dans un territoire européen globalisé. Pourtant au bout de plus de cinquante ans de construction progressive de cette Union, le seul élément concret reste la disparition des controles douaniers sur les réseaux routiers aux frontières interpays.

Voici un signe plus concret de rapprochement entre peuples avec une création qui n'a fait l'objet que d'un tout petit entrefilet ici et là dans la presse, la création de ce qu'on appelle un Eurodistrict sur le frontière franco-allemande de l'est. Une structure binationale entre les communes des deux pays autour de Strasbourg, la région urbaine de Strasbourg et les communes de Oberkirch, Laht, Achern, Offenbourg, Kehl ainsi que le Kreis de l'Ortenau.L'état allemand vient en effet d'autoriser les dites communes à adhérer à cette structure transfrontalière.

Au total c'est environ 1 million d'habitants qui résideront dans cet eurodistrict dont l'intérêt principal réside dans les coopérations qui vont être engagées sur différents services, les transports, les infrastructures sportives, les services d'urgences.Réunion inaugurale aujourd'hui 4 février.

Un type de coopération et de mise en commun de moyens qui tombe sous le sens et dont on peut seulement se demander pourquoi il a fallu plus de 50 ans pour en mettre en place la première...