Ils vont cette semaine aux personnes, organismes et entreprises suivantes:

  • A la Marine Française pour son efficacité dans la lutte contre le piratage dans le golfe d'Aden et enn particulier à la frégate de surveillance Nivôse, à  son commandant, le capitaine de frégate Le Quilliec, à tout son équipage et à ses commandos de marine pour leur capture de 11 pirates au large du port kényan de Mombasa.C'est la troisième intervention à succés que réalise cette frégate en quelques semaines.
    Le profil de ce type de frégate qui ressemble plus à un bateau civil qu'à un bateau de guerre permet apparemment de leurrer plus facilement les pirates que d'autres types de batiment au profil plus guerrier.Il faut néanmoins savoir attendre patiemment l'attaque et faire face  au dernier moment, un exercice que les marins et commandos français smevlent pratiquer avec succés. La Marine américaine est, parait il, très interessée par la méthode utilisée.
    Un grand Bravo à notre Marine nationale
  • A la banque BNP Paribas pour sa victoire finale dans son équipée difficile pour prendre le controle de la banque belgo-néerlandaise Fortis. A la deuxième tentative ce fut bon. Aussi bien les actionnaires belges que néerlandais ont approuvé le schema final de prise de controle. Dommage que des relents nationalistes anti français aient gaché l'Assemblée Générale décisive.Rappellons que si la banque française a eu l'opportunité d'entrer au capital de Fortis, ce n'est pas à titre agressif mais parce que cette dernière avait eu les yeux plus gros que le ventre en participant au dépeçage d'ABN Amro et parce qu'elle s'était trop engagée dans l'aventure des produits dérivés.On comprend bien sur que pour les petits actionnaires qui ont vu fondre de 90 ct la valeur de leur investissement dans Fortis, la pilule soit amère.
    En quelques années avec l'entrée sur le marché italien puis sur le marché belgo-néerlandais, BNP Paribas s'est affirmé comme l'une des premières banques européennes à parité avec ses concurrentes espagnoles pour ce leadership alors que ses concurrentes britanniques ou allemandes s'écroulaient. Bravo à la sagesse et à la stratégie de développement.
  • A Alcatel-Lucent, pour les deux contrats qu'elle vient de remporter en Chine pour moderniser les réseaux de téléphonie mobile et fournir les services d'intégration et de maintenance. Ce sont China Mobil et China Télécom qui otn accordé ces deux contrats à la filiale locale de l'équipementier franço-américain, Shangai Bell face en particulier aux deux l'épouvantaux chinois dans ce secteur, Huwei, et ZTE.Rappellons qu'Alcatel-Lucent emploie pas moins de 13 000 personnes en Chine ce qui rend la société autant chinoise que Française ou américaine.
    Un grand bravo pour ce succès en espérant qu'il symbolise le retournement, après des années de galère, de ce constructeur télécom.
  • Un Grand Bravo social à tous deux qui ont participé aux négociations pour monter à 90 pct du salaire net, le salaire désormais versé aux salariés en chomage partiel