C’est le commentaire que me suggère un sondage récent qui demandait aux français de se prononcer sur l’interdiction des terrasses chauffées avec des appareils à gaz autonomes qui connaissent un grand succès en ce moment et suscitent depuis quelque temps des critiques virulentes au nom de la lutte contre le réchauffement climatique. Critiques maintenant relayées par les adversaires du tabagisme car, parait il, ce sont les fumeurs qui bénéficient le plus de ces terrasses chauffées.

Le dit sondage donne 39pct de partisans de l’interdiction de ces appareils et 61 pct qui ne le souhaitent pas.

Sur le fond, il est vrai que c’est un gaspillage insensé de chauffer la rue, mais pas plus que celui des barbecues du même type ou de centaines d’activités humaines. Devrons nous en arriver à cette extrémité où tout ce qui consomme de l’énergie, parce que cela ne parait pas raisonnable dans une perspective de disparition des énergies fossiles à l’horizon des 100 ans à venir, doit être interdit ? Je ne le pense pas personnellement pas car l’homme a besoin, pour son équilibre personnel de pouvoir bénéficier de « petits plaisirs » qui ne font de mal à personne. Et pour profiter du mode de vie « développé » auquel nous aspirons tous, de pouvoir se chauffer, se laver, se déplacer, se cultiver, téléphoner etc , toutes activités qui consomment de l’énergie et sont parfois plus de l’ordre du confort ou du plaisir que de la nécessité.

Il faudra peut être en finir un jour par décider quelles activités humaines devront être diminuées pour cause de coût énergétique trop élevé, la méthode la plus pratique( pas la plus juste) consistant à en augmenter le prix d’accès. Avec en premier point de mire, celle dont on parle peu mais qui est une des causes fondamentales des soucis énergétiques qui nous attendent, la mise au monde d’enfants en grand nombre. Ou encore celle, à la perspective plus horrible encore, de limiter l’accroissement constant de notre espérance de vie.

Vous voyez que, derrière cette question banale de l’interdiction éventuelle des terrasses chauffées, on peut en arriver très vite à une société de type totalitaire avec «  Big brother » qui décidera de ce que nous serons autorisés  à faire ou ne pas faire. Ce que l’écrivain Aldous Huxley avait décrit dans un livre célèbre intitulé « Le meilleur des mondes ».On en frémit d’avance.

Il nous reste a espérer que nos scientifiques finiront par trouver d’ici là la source d’énergie inépuisable et renouvelable dont nous avons besoin. Il est rassurant de constater également que 61pct de nos compatriotes sont contre une telle interdiction.

NB Incidemment, en France tout au moins où l’électricité est d’origine nucléaire à 80pct, on pourrait  remplacer ces appareils à gaz par des homologues électriques qui auraient l’avantage de ne pas émettre de CO2 ou bien moins.