Le tatouage des fruits est une technique ancienne qui a connu son apôgée à la fin du XIX siècle avec les murs à pêches de Montreuil, avant de sombrer peu à peu dans l'oubli au début du XXème. Ces fruits étaient surtout destinés aux têtes couronnées dont ils portaient le blason et qui les offraient à leurs invités de marques.Canalblog0107

Or voiçi que cette technique réapparait depuis quelques années grace à quelques horticulteurs passionnés qui en redécouvrent les subtilités. C'est ainsi que des pommes tatouées refirent une apparition au Salon de l'Agriculture de 2002 au cours duquel elles furent remarqués par Jacques Chirac. Celui ci, par la suite, en fit des commandes régulières pour en offrir aux autres chefs d'Etats ou invités de marque de passage à l'Elysée. Quelques tentatives plus commerciales eurent lieu au Lafayette Gourmet  où des pommes revétues du blason de la ville de Montreuil, haut lieu historique du tatouage, étaient proposées à la vente à 7 euros pièce, hélas sans grand succés..Des fruits plus modeste frappés d'un simple Bon Anniversaire ou Bonne Fête réapparurent à l'occasion de la manifestation "Gout du Paysage".

La technique elle même est complexe. Elle consiste a maintenir ensaché le fruit pendant sa croissance ce façon à ce qu'il conserve sa couleur initiale. Trois semaines avant sa cueillette, à la fin de l'été,on retire les sachets pour que le fruit achève sa maturation et prenne sa couleur de fruit mur. Pour tatouer le blason ou tout autre décor, on colle avec un pochoir sur le fruit la figurine en gélatine alimentaire que l'on enlèvera une fois le fruit complètement muri. Le décor se distinguera alors en blanc sur la couleur du fruit mur.Difficulté majeure, le tatouage ne prend que sur un fruit sur deux.

La production française de fruits tatoués est d'environ 5000 fruits par an pour différents client. Après Fauchon qui a testé le marché l'année dernière, c'est au tour du groupe hotelier et casinotier de luxe Barrière d'en commander une serie de 1000 pour les offrir aux clients les plus fidèles de leur complexe hotelier du Fouquet's Barrière des Champs Elysées. C'est la pomme Fouquet's Lady qui fait l'objet de cette opération très spéciale que vous apercevez ci dessus.

Un grand bravo pour cette résurgence d'une technique originale et pour cette idée somptueusement luxueuse.Ceux ou celles qui les recevront se souviendroint peut être que cinquante ans plus tôt, une orange à Noêl,-non tatouée- était déjà un cadeau appréciable.