Ceci est une nouvelle rubrique pour vous donner quelques statistiques qui nous permettent d'étayer par des chiffres les grands problèmes de notre monde. Cette première statistique concerne les émissions de CO2 dans les grands pays du monde.Canalblog0120

Vous pouvez voir sur ce tableau les différences considérables que l'on peut observer entre les émissions de CO2 dans ces différents pays. la France est de loin le pays qui en émet le moins, grace au choix de l'énergie nucléaire pour produire l'electricité dont nous avions besoin dans les années 70/80.

Les Etats Unis sont ceux qui en émettent le plus et de très loin mais elle est désormais talonnée par... la Chine dont le développement économique est basée sur de l'electricité produite à partir du charbon.

Ces chiffres datents de 2003. Sachez qu'en 2006 la Chine a mis en service des centrales électriques de pas moins de 105 000MW de puissance dont 90 pct était alimentée au charbon, la source d'énergie la plus polluante. Ce qui veut dire que ces centrales ajouteront aux émissions existantes 544 millions de tonnes de CO2 annuelles.

Nous approchons des négociations pour essayer de définir le protocole qui doit succéder à celui de Kyoto, Kyoto II.Elles doivent se tenir à Poznan en Pologne à partir du 1er décembre et les discussions préliminaires en Asie avait abouti au fait que les pays qui, comme la Chine, n'avaient pas signées Kyoto, avaient admis qu'ils devaient désormais participer à l'effort collectif. Pas de chance la Chine vient d'annoncer qu'elle ne serait  pas capable de concilier son objectif prioritaire, la croissance économique qu'elle s'est fixé et la réduction de ses émissions de CO2. Alors que jusqu'à il y a encore quatre jours, elle était prète a s'engager à une diminution d'émission de 25 à 40 pct d'ici 2020.

Mauvais présage donc pour les négociations de Poznan. A moins, et on peut l'espérer, il ne s'agisse que de gesticulation de la part des Chinois avant des discussions qui s'annoncent très difficiles dans les circonstances économiques actuelles.

Autre constatation, nous, Français, sommes particulièrement volontaristes pour réduire nos émissions comme le Grenelle l'a montré. Même si nous diminuions de 50 pct nos émissions de CO2, soit 100 millions de tonnes environ,cela ne représentera que 20pct de ce que les chinois rajouteront en une seule année à leurs émissions de CO2 et donc que cela ne changera pratiquement rien aux émissions de la planète. Ce n'est pas une raison pour ne pas faire d'efforts mais c'est plutôt déprimant.