Vous avez peut être remarqué que je n'ai pas écrit d'article concernant l'élection de Barack Obama comme Président des Etats Unis d'Amérique. Non pas que je n'en sois pas satisfait, mais parce que je ne voyais pas d'intéret à en " rajouter une couche" sur les louanges dithyrambiques de tous nos médias. Je lui souhaite en tous cas Bonne Chance pour régler les problèmes du monde qui l'attendent car une chose est sure, il en aura besoin.

Je voulais par contre exprimer une insatisfaction mineure sur la conférence de presse qu'il a pensé bon de tenir quasi immédiatement après son élection et dont j'avoue ne pas voir l'intéret. Réunir les journalistes du monde entier et une vingtaine de personne de son équipe pour nous dire à tous en clair " je connais les problèmes et je vais m'y attaquer" me parait inutile mais surtout futile.Peut être était il tellement habitué à débiter du discours au kilomètre qu'il n'a pas pu s'arreter instantanément ! Ce que j'attend de lui personnellement c'est qu'il se mette au travail pour que au 20 janvier, il soit capable de mettre en place immédiatement la plan de relance économique et financier dont les Etats Unis et le monde ont besoin et de la même manière qu'il prépare les actions qu'il a en tête sur tous les grands problèmes du monde.

La Constitution Américaine prévoir deux mois entre l'élection et la prise de fonction. On peut le regretter mais on peut aussi en profiter pour préparer, "au calme" pour la seule et unique fois dans un mandat, ses futurs programmes et passer ainsi de la théorie à la pratique. Car la période de la campagne electorale qui précède l'élection ne vise qu'à aligner des idées, souvent exclusivement philosophique, sur la vision du monde et les politiques du candidat mais pas de réel plan d'action.

Alors Monsieur Obama, nous vous faisons confiance. Vous n'avez donc pas besoin de nous abreuver de déclarations d'intentions nouvelles, nous en avons eu notre content pendant la longue campagne que nous venons de vivre. Travaillez dans le calme avec votre équipe et au moment de la rise de fonction officielle, le temps sera venu de nous dévoiler les programmes que vous comptez lancer instantanément et les personnes que vous aurez choisies pour les mettre en oeuvre.

D'içi là nous pouvons attendre. Nous jugerons à ce moment là si  "Yes, you can ".