Le WWF, Worldwide Wildlife Fund ou Fond mondial pour la(sauvegarde de) vie sauvage, dans son rapport bi annuel qui vient de paraitre a créé un nouvel indicateur pour permettre de mesurer et de suivre les effets de la vie humaine sur la planète et ses ressources de tous ordres qu'ils ont appellé "Empreinte Ecologique".

Il consiste à mesurer en hectares la surface du globe utilisée par l'homme pour satisfaire ses besoins et absorber ses déchets. C'est un indice qui melange sans doute un peu la chèvre et le choux en prenant en compte des indicateurs aussi différents que la diminution du nombre d'espèces, la déforestation, la pénurie d'eau,le réchauffement climatique et, je suppose, des éléments plus concrets comme le PIB, ou les consommations de pétrole ou de matières premières. Ne connaissant pas le détail des calculs et des facteurs de pondérations utilisés, il est difficile de porter un jugement sur la valeur dans l'absolu d'un tel indicateur.Faisons confiance néanmoins à la batterie de scientifiques qui collaborent au calcul de cette Empreinte Ecologique.

L'évolution dans le temps, et sous réserve que la formule de calcul n'évolue pas d'une année sur l'autre, reste dans tous les cas un élement incontestable.Canalblog0121Par ailleurs signalons que cette "empreinte écologique" se décline en empreinte écologique absolue en Hectares pour satisfaire les besoin d'un pays global en en "Empreinte Ecologique par personne" qui tient compte du nombre d'habitant.

Donnons quelques exemples pour mieux comprendre le concept. Pour la France, par exemple, cette part de planète qui est nécessaire pour assurer les besoins et évacuer les déchets de l'ensemble de notre population est d'environ 300 millions d'hectares alors qu'elle se situe à 360 millions d'hectares pour l'Allemagne et 270 pour l'Espagne.Bonne nouvelle cependant, elle est en baisse ou stable pour la France et l'Allemagne sur les dernièrs trente ans!

L'empreinte écologique par personne est par contre de 4.9 hectares par en France contre 4.0 à l'Allemagne plus peuplée et 6 à l'Espagne, championne de la construction de logements. La Chine et son milliard d'habitant à une empreinte écologique par personne infiniment plus faible que celle des Etats Unis mais les deux pays se retrouvent ex aequo quand il s'agit de leur empreinte écologique globale.

Venant en maintenant à l'évolution de cet indicateur dans le temps.En trente cinq ans il a doublé( +100pct) nous dit le rapport du WWF.Alors qu'il y a quarante ans, la plupart des pays du monde pouvaient vivre avec les possibilités de leur pays, désormais plus des trois quart de la population mondiale vit au dessus de ses moyens biologiques. En 2005 la demande des populations et de leur mode de vie dépassait de Trente pour cent les capacités de régénération biologique de leur territoire.Comment cela est il possible? En consommant les ressources fossiles, en épuisant certaines ressources, halieutiques par exemple, en acceptant la déforestation ou en stockant les ordures ménagères,ou en éliminant certaines espèces.

Si on se projette dans l'avenir, le WWF nous prédit qu'au rythme de développement actuel il nous faudrait en 2030 pouvoir disposer de deux fois la planète Terre pour satisfaire nos besoins.

Outre la modifcation de nos modes de vie pour toujours plus de confort, l'un des élements de cet acroissement permanent de demande est la croissance de la population qui vie,de plus en plus longtemps d'ailleurs, sur la planète.Profitons de faire des enfants car d'içi pas très longtemps, nous allons être confronté au retour de la limitation des naissances.Quant aux personnes agées...Effrayant !