Vous avez peut être eu l''occasion de regarder il y quelque temps à la télévision une émission dans laquelle on vous parlait du statut de nos députés dans un mode et sur un ton qui visait visiblement à nous convaincre que ces niveaux de salaires et surtout d'avantages divers étaient tout à fait normaux par rapport à ceux de dirigeants d'entreprises. Je ne suis personnellement pas convaincu que beaucoup d'entre eux seraient capables d'être chefs d'entreprise quand je constate leur formation et leur ignorance de la vie économique, mais passons et acceptons la comparaison.

Une intervenante britannique commentait que sur le plan des salaires, le traitement des élus était similaire des deux cotés du channel mais que par contre il y avait une large différence sur les avantages annexes.Elle donnait comme exemple que le 10 Downing Street, résidence du premier ministre, était un appartement de taille moyenne sans comparaison avec l'Elysée ou Matignon. Il est vrai qu'eux ont les ors d'une royauté à financer.

L'emission donnait le salaire des députés, 6952 euros brut,l'allocation pour des collaborateurs( qui peuvent être de la famille bien sur) à 8949 euros, passait sur l'allocation pour la secrétaire de 1525 euros/mois. Bref il vous en coute bien 17400 euros par députés et par mois soit quand même 120 Millions d'euros par an pour nos 577 députés.

Sur les avantages, train gratuit sans limite et 40 vols en avion par an, taxis, prêts préferentiel et voiture à disposition, pas de quoi fouetter un chat. Une cantine de très haut niveau à 7 euros le repas, on entre déjà un peu dans l'excés.Peu ou pas d'information sur les notes de frais qui permettent  ces messieurs/dames de vivre tous les jours pour rien. J'aimerai bien savoir par exemple si les costumes ou les robes de couturier ou les bôttes de Berlutti sont payés par les intéressés sur leurs salaires ou si c'est sur notes de frais. Je conçois bien que les ministres, hommes et femmes, se doivent d'être bien habillés mais pour les députés de base? Et suivant quels principe et limites? L'émission ne le disait pas.

Autre détail sur lequel l'émission en question n'a pas pu ou voulu nous apporter ses lumières, le traitement fiscal de ces salaires et indemnités. Sont ils traités comme des salariés moyens ou bien ont ils droit à des déductions, importantes je suppose, pour passer du salaire brut au salaire imposable, nous ne le saurons pas.

Un bref échanges de vue entre participants sur la possibilité de cotiser deux fois pour la retraite, un avantage que nos députés payent effectivement mais qui n'est pas offert aux autres français et qui d'après eux est lié au fait que leur métier n'est pas sur dans la durée et qu'ils peuvent être remerciés par les électeurs du jour au lendemain. Comme un salarié lambda du privé, finalement, une toute petit minorité dans l'hémicycle...

Sur ce sujet du "chomage" potentiel de nos députés, l'émission a néanmoins passé allégrement sur un avantage considérable que Michel Debré a fait passer à l'unanimité( enfin l'Union Nationale!) à l'Assemblée Nationale juste avant sa dissolution. En effet,il a été accordé à tout élu non réelu tout d'abord, une retraite de 20pct du salaire brut d'un député A VIE soit 1390 euros par mois. Et surtout il a été porté de 6mois précédemment à 5ans l'octroi d'une indemnité équivalente à un mois normal de salaire de député,6952 brut !!

C'est ainsi que quand vous vous permettez de renvoyer dans sa chaumière votre député, ce n'est plus un mais deux députés que vous payez tous les mois !!! Une affaire!

On peut aussi imaginer que nos députés s'entendent entre eux pour se remplacer les uns les autres à chaque législature. Député à mi temps en quelque sorte mais à plein salaire!

Les seuls médias qui ont parlé de cette amélioration discrets du statut du pauvre député menacé de non réelection ont été le Canard Enchainé et le Midi Libre.Quant à la télévision, comme l'a montré cette émission c'est le black out sur le sujet.

On a les médias que l'on mérite...