Au dela du secteur bancaire et financier, certaines collectivités locales voire certains états américains sont également touchées par le "credit crunch". Aux Etats Unis c'est l'Etat de Californie qui est dans une situation critique et dont le gouverneur, Arnold Scharwzenegger, vient d'écrire au secrétaire d'Etat au Trésor, Henry Paulson, pour lui demander un prêt d'urgence, faute de quoi il ne pourrait pas être en mesure de payer ses fonctionnaires à la fin Octobre. Comme quoi, même les fonctionnaires peuvent être touchés par la crise financière

C'est le résultat de la chute des prix immobiliers et du retournement de conjoncture dans le batiment et dans la finance en Californie qui met le budget fédéral sous pression.La Californie a prévu de réaliser une émission obligataire pour pouvoir exécuter son budget, un budget pourtant voté il y a seulement trois mois. Seul problème, la Californie a une des plus mauvaises notations de tous les états américains.

La Californie ne'st pas le seul état touché par la crise des liquidités.La Floride et l'Iowa ont ainsi du repousser des émissions obligataires pour financer différents projets de contstruction et le Maine a suspendu son projet de rénovation du réseau routier.Quant au Massachussets qui eméttait pour 400 millions de dollars d'obligation il n'a réusi à en trouver que 230.C'est dire combien la situation est difficile pour trouver de l'argent à emprunter aux Etats Unis. Sans compter que dans ces coinditison les taux deviennent vite exhorbitants. C'est aussi une indication que les collectivités et Etats américains vivent à l'américaine sur un très grand pied financé par le crédit.

Canalblog0110Un leçon à retenir pour nos régions qui du fait de leur création récente, ne sont pas encore trop endettées mais qui s'y activent avec ardeur néanmoins comme vous pouvez le voir ci contre.Leurs revenus ont tendance à baisser du fait de la baisse, entre autres, des transactions immobilières, une de leur sources de financement,et devrait être en diminution de l'ordre de 3pct en 2008. Pour 2009 ce sont les dotations de l'Etat qui vont diminuer, mais c'est surtout la charge de la dette qui devait augmenter de 10pct du fait de la hausse des taux et de la croissance régulière de leur endettement.

C'est ainsi que l'endettement global des communes, départements et régions qui était de 100 milliarsd d'euros en 2001 est passé à ...126 milliards d'euros dont 6.7 milliards de plus pour la seule année 2008! C'est à croire que nos élus qui viennent de creuser la dette de l'état depuis 25 ans dans les proprotions que l'on connait sans rien y faire, n'en ont retenus aucune leçon et veulent reproduire le même modèle.

Il semble que la hausse permanente des dettes soit un risque systémique du système démocratique car vous ne pourrez jamais être élus en ajustant les budgets de dépenses aux recettes. Il faut donc dépenser pour montrer que l'on est un bon maire ou conseiller général ou Président de Région.Canalblog0111

Il semble en plus que nos financiers régionaux se soient laissés aller aux délices des prêts à risque comme le révèle un analyse de la'gnece de notation Fitch.20 à 25 milliards de leur endettement total serait basé sur des produits à risque, soti des produits structurés  ou des taux variables qui augmenteront progressivement, histoire de laisser quelques bombes à retardement aux successeurs éventuels.Une expérience que vient de connaitre le maire de Briançon et les briançonnais.

Un de ces prets, par exemple, offre un taux fixe de 3.18pct sur le strois premières années puis évoluera en fonction de la parité Euro/dollar.Si l'Euro se redresse à 1.55 dollar le taux montera alors à 10pct! D'içi là me direz vous les équipes auront changées. Mais pas les contribuables, hélas.

Au total ce pourcentage de prêts toxiques se monte entre 14 pct pour les régions et jusqu'à plus de 30pct pour les villes de moins de 100 000 habitants.Heureusement nous en sommes encore dans la partie favorable de ces prêts, les deux ou trois premières années.Mais à partir de 2009/2010, le problème risque de devenir sérieux.

Incidemment cet exemple pose le problème des compétences financières pour gérer des financements aussi complexes dans de petites collectivités.Après avoir manqué la régulation du système bancaire, peut être nos homms politiques devraient ils penser à réguler l'accés au crédit des collectivités locales ou à leur fournir les compétences financières pointues dont elles ont besoin.