Dans la grande bataille que se livrent producteurs et distributeurs de toute éternité pour fixer cette interface entre leurs deux intérets contradictoires que constitue le prix du produit vendu, les producteurs et surtout les petits producteurs, se félicitaient que soit enfin passé la loi de modernisation de l'économie qui fixe à 60 jours le délai de paiement maximum au bout duquel l'acheteur devait avoir payé son achat au vendeur.Car au fil des ans des délais de paiement excessifs s'étaient peu à peu établi entre les deux " partenaires", comme on dirait maintenant.

La loi entre en application au 1er janvier 2009 et déjà pourtant les grandes manoeuvres commencent,à l'initiative des distributeurs pour... contourner la loi. Il est vrai que certains métiers de la distribution impliquent des stocks énormes en volume et encore plus en valeur et que la période de crise bancaire permet de sortir l'excuse facile du "credit crunch".Premier outil de détournement de la loi, demander aux fournisseurs de participer au financement des stocks! On en arrive à la "vente en consignation" qui fait que le producteur reste propriétaire du stock jusqu'a sa vente finale. Avantage, les vols sont en plus pour les pieds du fournisseur.

Autre méthode plus brutale et plus smple; le cout global de votre produit, délai de paiement compris, augmente de 4 à 8pct du fait de la nouvelle loi.Sauvegarde du pouvoir d'achat oblige, nous voulons une remise supplementaire de 4 à 8pct!

Enfin autre possibilité plus élaborée et permise par l'internationalisation des échanges et des sociétés.Transférer dans un pays où la même loi ne s'applique pas, l'acte d'achat et de paiement.

Toit ceci est un peu découragent et montre qu'en matière commerciale, c'est toujours la loi du plus fort qui s'applique.Elle montre aussi que dans l'Europe que nous connaissons, il est illusoire de légiférér pour son seul pays. Bien sur, il restera quand même quelque chose au bout du compte des obligations nouvelles de délai de paiement maximum fixé par la loi nouvelle. En tous cas et quelque soit le résultat final auquel distributeurs et producteurs arriveront, ça aura été bien d'essayé.