Vous connaissez le salon du Bourget dans le domaine de l'aviation. Sachez qu'il en existe un équivalent dans le domaine du férroviaire. Il s'appelle Innotrans et se tient à Berlin et permet de confronter les matériels et de "sentir" les tendances de ettre industrie et de celle des transports collectifs.Tous les grands du ferroviaire y sont présents, à commencer par le français Alstom, l'allemand Siemens le canadien Bombardier etc.

Cette année la tendance est à l'Est avec l'émergence de projets de trains à grande vitesse en direction de l'est, en et vers la Russie, voire au dela de la Russie en direction de la Chine comme j'avais eu l'occasion de vous le signaler dans un article du 19 septembre sur les ambitions de la Deutsche Bahn dans cette direction.

C'est ainsi qu'un appel d'offre est en cours d'étude pour relier Moscou et Sotchi, la ville russe proche de la Mer Noire qui a obtenu les Jeux Olympiques d'hiver pour 2014. Il;faudrait pas moins de 1000 rames pour assurer cette liaison. Autre liaison à l'étude,une ligne TGV de 700 km entre Moscou et St Petersbourg.

Même constat d'une inflation de projets pour les pays émergents BRIC qui investissent à tour de bras dans ce mode de transport. Les raisons vous les connaissez: la saturation des aéroports partout dans le monde et les nuisances qu'ils génèrent, des temps de trajets qui se rapprochent considérablement entre trains et avions sur les liaisons courtes ou moyennes du fait des temps d'enregistrement et de récupération des bagages, ceux des trajets aéroport/centres ville et une meilleur acceptabilité environnementale pour le train si on veut bien oublier comment l'électricité qui le propulse est fabriqué et si on oublie également la nuissance sonore de la circulation ferroviaire. Bref, on s'oriente à moyen terme vers des transports publics ferroviaires sur le terrestre et des transports aériens incontournable sur les transports intercontinentaux.Canalblog0105

Autre tendance  suscité par l'ouverture du transport ferroviaire de passagers à la concurrence, l'arrivée de trains sur mesure avec des aménagements, des classes et des services qui varieront suivant les opérateurs. Alstom a ainsi présenté son noiveau modèle l'AGV aménageable à la demande avec 5 niveaux de confort possibles dont un niveau business avec salle de réunion, WiFi, voire secrétariat. Nous allons peut être même revoir les trains de nuit à grande vitesse sur longue distance dans lesquels vous pourrez dormir aussi mal que dans les avions!

Enfin autre tendance particulièrement chez les nouveaux opérateurs, ne plus s'embéter avec la maintenance en la soustraitant au constructeur. Un tendance plus financière et moins industrielle que celle, largement historique, des opérateurs nationaux traditionnels.

Au total ca marche pour le ferroviaire et on prévoit une croissance du marché de 2.5 à 3 pct par an pour les dix ans à venir. Au point qu'Alstom par exemple prévoit de tripler ses capacités de producion de TGV sur ses sites français, allemands et italiens. Sans compter à terme l'incontournable implantation en Chine.

Enfin une activité en développement. C'est bon pour le moral!