La Commission de Bruxelles dans ses ardeurs réglementaires pour protéger l'environnement veut aller toujours plus loin dans les normes maximales d'émission de CO2 applicables à l'industrie de l'automobile européenne. Depuis de long mois on discute de réduire les émissions moyennes par constructeurs à 130 g de CO2 au kilomètre à l'horizon 2012 alors que nous n'en sommes en 2007 qu'à 158g/km en moyenne. Est ce réaliste et les conséquences économiques sont elles connues et acceptables? Nul ne le sait vraiment. Les constructeurs qui sont les seuls spécialistes de ce débat pensent que non mais ils n'ont pas vraiment voie au chapitre étant juge et partie. Quant aux conséquences économiques, nul ne semble s'en préoccuper.Canalblog0104

Il a même fallu qu'une banque privée, le Crédit Suisse, pays non automobile donc à priori pas suspect de lobbying,établissent des estimations de cout de ces mesures pour que l'on commence à entrevoir l'importance du problème et des couts concernés.Sans compter que la Commission a prévu que 10g/km de CO2 supplémentaire soient trouvés par l'intermédiaire des pneus,climatisations ou des systèmes de gestion de trafic. On peut se demander par quel délire on peut fixer des chiffres de cet ordre sans aucune réalité technique, mais c'est ainsi.Ah oui, c'est vrai, un monsieur Yaka s'est engagé un jour au nom de l'Europe à respecter un chiffre sorti de son chapeau.

Passons sur l'absurdité de certains chiffres.La où ces chiffrss posent probleme c'est qu'ils opposent deux grandes industries, celles des petites voitures et des constructeurs généralistes, les français et les italiens en tête et celles des constructeurs haut de gamme allemands en tête. Or la même norme appliquée à des gammes de véhicules totalement différentes va exiger des efforts techniques différents des constructeurs,aura des conséquences différentes sur leur développement et coutera à chacun des sommes très variables. La reglementation européenne aura ainsi pour effet de distordre la concurrence entre nos différents constructeurs alors que la commission elle même est justement très attachée à combattre toute distortion de concurrence.

Les constructeurs plus spécialisés dans les petites voitures auraient ainsi à réduire les émissions de leur gamme de voiture de l'ordre de 10pct pour Peugeot,13 pct pour Renault,14 pct pour Fiat alors que BMW devrait les réduire de 19pct et Mercédès de 24 pct et Volkswagen de 18pct. Globalement il en coutera une quinzaine de milliards à l'industrie pour y arriver( si elle y arrive) que vous retrouverez dans les prix de vos voitures. Cerise sur le gateau la Commission a prévu des pénalités sevères pour les marques qui n'y arriverait pas à partir de 2012. Bref on voudrait tuer cette industrie que l'on ne s'y prendrait pas autrement !!

Se rendant enfin aux réalités,la Commission avait envisagé de repousser de trois ans jusqu'en 2015 l'application de ces normes.Mais pas de chance ce sont cette fois les députés européens qui ont repoussé à la commission de l'environnement  du parlement européen un tel compromis. Ils en ont même rajouté en autorisant la Commission de Bruxelles à mettre en chantier une norme encore plus dure, à 95 g/km de CO2 pour... 2030.

Résultat, l'Allemagne et son Ministre de l'Environnement, Sigmar Gabriel, a refusé en bloc cette nouvelle législation au motif qu'outre les dommages potentiels à l'industrie automobile,il était absurde de s'entêter sur une date plus eloignée de trois ans alors que cela n'allait rien changer au climat de la planète!

Les négociations vont donc continuer pour arriver à trouver un compromis acceptable entre l'effort technique et financier à fournir, le résultat à atteindre et l'impact minimaliste que tout cela aura sur les émissions de CO2 de la planète.

Il y en a qui doivent regarder avec intêret cet affaiblissement potentiel de la puissance de l'industrie automobile européenne, ce sont les industriels asiatiques.Incidemment si on investissait les mêmes 15 milliards dans l'amélioration de l'habitat ancien, est ce que l'impact ne serait pas plus important sur nos émissions globales de CO2?

Obscurantisme quand tu nous tiens !