Si vous suivez régulièrement ce blog,vous connaissez l'Anti Nobel dont je vous donne les résultats tous les ans.Il s'agit d'un prix délirant,- dont le nom officiet est Ig Nobel pour Ignoble Nobel- qui récompense ce qu'on peut appeller les résultats de la recherche improbable. Bref c'est la demonstration annuelle que les chercheurs peuvent avoir de l'humour et se moquer d'eux même, une constatation rassurante dans un monde de plus en plus plein de gens imbus d'eux mêmes.

Les français y sont souvent reconnus et cette année ne fait pas exception à la règle avec l'Anti Nobel pour la française Marie Christine Cadiergues, chercheuse à l'Ecole Nationale vétérinaire de Toulouse, dans la catégorie biologie pour une étude sur les "sauts comparés des puces à chats et des puces à chien". Une étude initialement très sérieuse puisque faite dans le cadre d'un thèse de doctorat sur les puces, ce qui n'a rien d'anormal dans un école vétérinaire. La dite étude montre que la puce à chien peut bondir jusqu'à 25 cm alors que la puce à chat, qui est d'une espèce différente, ne peut bondir que jusqu'à 17. Curieusement c'est la puce à chien qui est en voie de disparition.

Autre prix intéressant dans la catégorie chimie, un prix ex aequo pour une étude commune à Harvard et à l'Université de Porto Rico qui ont demontré le caractère spermicide du Coca Cola et une autre pour une Université de Taiwan qui a demontré rigoureusement le contraire!

Dans la catégorie nutrition une étude italienne intéressante sur la "modification électronique du bruit des chips de pomme de terre pour faire croire qu'elles sont plus croustillantes qu'elles ne le sont réellement".

Enfin un Anti Nobel de la Paix pour le Comité suisse d'éthique en biotechnologie non humaine, pour avoir adopté le principe légal de " la dignite des plantes";

Les prix sont remis à l'occasion d'une cérémonie tout aussi loufoque au théatre Sanders de l'Université d'Harvard en présence d'anciens lauréats mais aussi de lauréats de vrais Prix Nobel.

Avec un peu de chance vous pouviez même gagner une soirée galante avec un vrai Prix Nobel,Williams Lipscomb(chimie 1976) qui a quand même 89 ans. Peut être prend il régulièrement du Coca Cola, version Taiwan bien sur.