Vous connaissez sans doute un peu mieux le FMI, fond monétaire international, depuis que Dominique Strauss-Kahn en est devenu son directeur général,une des surprises de la politique d'ouverture de Nicolas Sarkozy. Cet organisme a mauvaise presse dans le monde,à tort ou à raison, parce ses créanciers, les pays très endettés, n'ont jamais apprécié de devoir en passer sous ses fourches caudines de bonne gestion pour obtenir les prêts dont ils avaient impérativement besoin pour ne pas faire faillite. On les comprends, sans doute auraient ils préférés qu'on les leur accorde sans condition...

Savez vous que cet organisme crée en 1944 a pour mission de surveiller le système financier international et d'assurer la stabilité économique grace à celle du système financier international? Le monde n'a jamais vécu pareille tourmente financière et l'on sait qu'elle sera suivie d'une autre tourmente économique. Avez vous pour autant entendu le FMI hausser le ton et offrir ses services pour résoudre la crise? Non jusqu'à un interview récent dans lesquel Dominique Strauss-Kahn nous assène quelques vérités classiques de l'économie financière comme s'il en était un spectateur non concerné.

Du genre:"La finance doit être controlée, nous sommes prêt à le faire si on nous en donne le mandat" ou "c'est la fin d'une période où l'on a cru que le marché suffirait à réguler l'activité financière, je pense que c'est terminé" ou " on connait les pistes, transparence des transactions et de l'évaluation des actifs,controle des rémunérations, évaluation des risques" ou encore "Parce que le FMI rassemble tous les pays, nous sommes capables de définir et de garantir le compromis et l'intérêt général".

Voila donc un homme qui connait le problème, les recettes pour le maîtriser,qui est capable de définir et de garantir le compromis et qui attend que l'on vienne le chercher pour nous offrir ce cadeau royal, la solution à la crise financière. Alors, Monsieur Strauss-Kahn, montrez vous, agitez vous, proposez des solutions au monde qui les attend. N'attendez pas que d'autres remettent le FMI au centre de la crise, faites le vous même.

Nicolas Sarkozy ne vous a pas coopté dans ce poste de haute responsabilité pour que vous restiez sagement dans votre coin en attendant que d'autres résolvent la crise....

A moins que, je n'ai rien compris sur le rôle et les responsabilités du FMI