C'est ce qu'on réussit à faire deux chercheurs français en vulcanologie, Bruno Scaillet et Michel Pichavant,qui ont réussi à reproduire en laboratoire les conditions de température et de pression que l'on trouve dans la poche magmatique du célèbre volcan italien, le Vésuve.Ce n'est pas vraiment une cocotte minute comme cele que vous avez chez vous, mais un autoclave dans lequl ils ont introduit dans des capsules en or ,des échantillons de roches identique à celle recueillis sur le Vésuve lui même.Canalblog099

Pour quoi faire me direz vous? Il se trouve que le Vésuve est un volcan très dangereux qui s'est signalé dans l'histoire de l'humanité par l'anéantissement total de Pompéi et Herculanum en 79 ap JC qui a fait 30 000 victimes mais auparavant par d'autres explosions tragiques en - 7000,-3600 et 472 ap JC. Or depuis sa dernière éruption qui date de 1944 plus rien. Ce qui est rassurant mais ne veut pas dire pour autant qu'il soit vraiment endormi.Le but des études de nos deux chercheurs est  de comprendre par quel phénomène ce volcan dont les éruptions étaient explosives est passé dans un mode seulement effusif avec des éruptions plus fréquentes mais moins dangereuses avec des écoulements de fluides.

Les conclusions de ces chercheurs est que depuis l'époque de Pompéi, la poche de magma interne qui sous tend l'activité d'un volcan a remonté considérablement d'une profondeur de 7 à 8 km sous terrre à l'époque de Pompéi à environ 3 à 4 km et qu'elle est passée d'une poche énorme à grande profondeur riche en matières volatiles à une poche de taille plus restreinte,"confinée dans un entonnoir de filons épaissis" et donc moins dangereuse. Ce qui est contraire aux connaissances actuelles qui considérent la place du reservoir comme fixe.

Des découvertes rassurantes pour tous ceux qui vivent dans l'environnement du Vésuve et en particulier les villes de Naples et de Sorrente.Mais qui ne permettent pas de diminuer le besoin de surveillance du volcan et de vigilance....

Bravo en tous cas à nos deux chercheurs pour leur découverte sur l'évolution dans le temps de la "vie interne" des volcans.