Nous nous félicitons en Europe d'avoir signé le protocole de Kyoto de restriction de nos émissions de CO2 ppur les années à venir. Mais signer ne signifie pas nécessairement que nous arriverons à respecter nos engagements. La Canada a d'ores et déjà renoncé à respecter les siens pour cause des énormes dégagements que suscitent les exploitations de shistes bitumineux dans l'Athabasca.

Voici que la Grande Bretagne annonce elle aussi qu'elle ne pourra respecter les enseignements qu'elle avait pris pour 2010 seulement par rapport à celles constatées en 1990.Les estimations révisées font état de 15.5 pct de diminution mais sans tenir compte des émissions liées aux importations de charbon chinois ! Car sinon les emissons seraient en augmentation ! Les britanniques ont la qualité,- ou le défaut, c'est selon-,d'être pragmatiques.Peut être se sont ils rendu compte en premier de l'impossibilité d'atteindre les objectifs que nos politiques ont signé à Kyoto sans affecter également le développement économique? En tous cas, ils semblent renacler beaucoup pour adopter l'étape suivante,le projet de loi sur le changement climatique pour 2050 qui prévoit une baisse d'émissions de 60pct !!

Vous savez que je doute fortement que l'Allemagne puisse respecter les siennes, bloqués qu'est le pays dans son débat sans fin sur la fermeture des centrales nucléaires

Quant à la France il serait utile de réactualiser nos prévisions d'émissions par rapport à nos engagements.

Les faits sont en général tétus et les promesses rendent les fous joyeux, parait il !