La Force Houlomotrice est le nom générique donné à la captation de l'énergie de la mer. Il existe différents procédés pour la capter et différentes techniques qui en sont toutes au stade du développement expérimental. Laquelle émergera finalement comme la plus sure et la plus efficace? L'avenir nous le dira.

La première que vous avez peut être oubliée c'est l'usine marémotrice de l'estuaire de la Rance, constuite par EDF il y a une bonne trentaine d'année. Elle exploitait la hauteur des marées dans l'estuaire très étroit de la Rance et fonctionne toujours. Elle n'aura pas de successeur. D'abord parce il n'existe pas d'autres sites avec une telle hauteur de marée. Ensuite parce que l'expérience n'a pas été très concluante. Les turbines s'usaient très vite du fait de la teneur en sable de l'eau, parait il, et sur le plan écologique, l'écosystème en amont de la Centrale à souffert du changement de salinité de l'eau.

Autre méthode dont j'ai eu l'occasion de vous parler dans ces colonnes. Les "serpents de mer" type Pelamis qui ondulent au gré des vagues et génèrent de l'electricité lors de ces ondulations dans des générateurs internes à chaque module du Pelamis. Testé et fabriqué en Ecosse, une première ferme de ce type a été installé au Portugal sur la cote nord du pays au large de Porto. Pour plus de détails reportez vous à un article du 8 septembre 2006 ou sur le site du fabricant Ocean Power                     

Enfin autre méthode et autre type de matériel, ce que l'on appelleCanalblog077 des hydroliennes qui sont des éoliennes de l'eau en quelque sorte qui fonctionnent en immersion totale et captent la force des courants marins et sous marins.EDF étrangement silencieux sur le sujet jusqu'à récemment, vient d'annoncer son intention d'installer une ferme hydrolienne donc dans le nord de la Bretagne au large de Paimpol.

Un site sélectionné pour le bon accueil que lui ont réservé les professionnels de la mer. Car étant donné l'emprise sur le sous sol maritime d'une telle installation il est important d'avoir l'adhésion au projet des gens de la mer.Ce sont 3 à 6 hydroliennes qu'EDF envisage d'installer pour une production d'électricité de 4 à 6 MGWatts.

Ce sont les Ecossais qui sont en pointe dans cette industrie et ce sont de matériels de cette provenance qui seront installés.Elles ont une vingtaine de mêtres de hauteur et seront installées lestées à une profondeur de quarante mêtres.Elles comportent un pilier qui s'oriente en fonction du courant et qui coulise pour en permettre l'entretien.L'électricité est générée par l'hélice qui fait tourner à l'intérieur du pilier un générateur qui est ensuite connecté par un cable électrique au continent.

De toute évidence, le courant produit sera très couteux mais il ne s'agit que d'un démonstrateur pour évaluer le potentiel de la technique. Demarrage prévu en 2011.