Le G8 qui vient de se tenir dans le nord du Japon n'a pas beaucoup fait avancé le schmilblick et s'est borné à constater ce qui'il est inévitable de faire en terme de réduction d'émission de CO2 sur les quarantes prochaines années. A condition bien sur que le réchauffement climatique, qui est lui bien réel, soit bien lié à l'activité humaine et pas à celle du soleil. Au passage constatez que l'homme se compare désormais au soleil, Phoebus sur son char doit bien en rire là où il se trouve.

Il reste désormais à convaincre les G5 c'est à dire les pays émergents, Chine, Inde, Brésil, Afrique du Sud et Russie, désormais les gros pollueurs de la planète, de joindre leurs efforts à ceux des pays développés et là ce n'est pas gagné d'avance.Peut être les Jeux Olympiques en permettant au monde de se rendre compte du niveau de pollution en Chine, permettra-il à ces derniers pays de ne plus se cacher dérrière leur petit doigt dans ce domaine et d'accepter que des efforts sont aussi à faire dans leurs pays. Enfin Il reste aussi à inventer le modèle de développement à forte productivité énergétique qui permettra la satisfaction de ces objectifs, car sinon c'est le chomage qui submergera la planète plutôt que la mer.

En marge de ce G8, il n'est pas inintéressant de regarder ce qui se fait  dans le domaine de l'energie dans ce pays si éloigné et discret que nos médias nous en parle  très peu.canalblog072 Et là surprise, on s'aperçoit que le Japon est en fait le pays du monde qui investoit le plus en recherche dans le domaine énergétique. Plus que les Etats unis eux même et plus que l'Union Européenne qui elle parle beaucoup plus qu'elle ne fait.

Il est vrai que le Japon est totalement dépourvu d'hydrocarbures, comme nous, et que donc il est très attentif à réduire ses besoins dans ce domaine. Il a réussi à améliorer son taux de rendement énergétique de 37 pct en trente ans, chiffre à rapprocher des 50pct que les pays du G8 se sont engagés à faire dans les quarante années à venir.

Dans les réalisation connues et concretes, le développement de la première voiture hybride la Toyota Prius dont la seconde génération va sortir bientot là ou les autres constructeurs planchent toujours sur leur première. Des batiments à haute efficacité énvironnementale.Un gros effort dans le recyclage des materiaux avec une réduction des dechets de 100 000 à 40 000 tonnes(!!) et une utilisation dans l'industrie d'énormement de matériau recyclés, aluminium en particulier.

Vous n'avez pas été non plus sans remarquer les pleines pages de publicité dans la presse de Sharp sur son énorme développement dans le photovoltaîque. Une preuve que les recherches chez eux se transforment bien, comme aux Etats Unis, en production industrielle et donc en avance technologique concrète sur les autres pays du monde.

Au total les consommations d'électricité ont baissé de 1.5 pct entre 2002 et 2006 dans l'industrie, de 3.5pct dans le secteur des transports mais monté de 6.5 dans la consommation domestique. Une indication, comme en France, que le point le plus critique à améliorer est bien celui des comportements individuels.
J'oubliais. Le Japon est, après la France, celui qui utilise le plus l'énergie nucléaire pour produire son électricité