Nos médias se répandent pour dire partout que la distribution d'un dividende exceptionnel par Suez à ses actionnaires est un cadeau qui leur est fait alors que pour le client et consommateur, c'est la hausse des prix du gaz qui l'attend.Sur le second point je crains qu'ils n'aient tout à fait raison car après plusieurs refus des pouvoirs publics d'enteriner une hausse du prix reglementé du gaz , il est inévitable qu'il suive un jour la montée des cours internationaux du gaz et du pétrole.

Sur la distribution d'un dividende exceptionnel qui globalement redonnera aux actionnaires de Suez 1.8 milliards d'euros, j'avais cru comprendre que c'était à la demande de l'Etat que cette distribution exceptionnelle avait lieu.La parité d'échange entre actions GDF et actions Suez avait en effet été fixée au début de ce projet de fusion,- il ya trois ans-,sur la base des cours de bourse d'alors. Or, depuis, la valorisation de Suez avait augmenté nettement plus que celle de GDF ce qui rendait caduque cette parité au grand mécontentement des actionnaires de Suez.

Modifier cette parité pour refléter les cours de bourse récent aurait malheureusement fait descendre la participation de l'Etat dans le capital de GDF-Suez en dessous de la minorité de blocage de 33.3pct auquel tiennent les pouvoirs publics . D'où la demande de l'Etat pour diminuer la valeur de Suez via cette distribution exceptionnelle.

C'est ainsi que j'avais compris l'histoire mais peut être me suis je trompé. Si un lecteur peut confirmer la raison de cette distribution, merci de commenter que nous sachions s'il s'agit d'un cadeau ou un détail technique.Nos médias, comme assez fréquemment, ayant peut être préféré l'attaque politicienne à la vérité vrai...