J'avais eu l'occasion de vous expliquer que dans le face à face des Etats Unis et de la Chine, on jouait au jeu du "je te tiens, tu me tiens par la barbichette" entre un pays qui servait d'usine au monde développé et en engrangeait les bénéfices et un pays consommateur qui bénéficiait des bas couts de son producteur principal pour maintenir artifciellement son niveau de vie et consommer à tout va. Sur le plan financier, la Chine utilisait les liquidités qu'elle accumulait pour racheter des bons du trésor américains.La boucle était bouclé et les intérets des deux pays étaient ainsi étroitement liés.

On aurait pu penser que c'était l'énorme déficit du budget et du commerce extérieur qui allait faire éclater cet équilibre instable Eh bien non ce fut le déséquilibre intérieur sous la forme de la crise du subprime qui a brutalement jété à bas ce gentleman agreement historique de courte durée. En même temps,la Chine et les autres pays producteurs de matières premières étaient progressivement passés du système des prêts aux Etats Unis que représentait l'achat permanent des bons du trésor américains à l'investissement direct dans les plus grosses sociétés américaines ou européennes.L'occasion faisant le larron,c'est par des prises de participation de leurs fonds souverains dans les plus grandes banques américaines qu'a commencé cette prise de controle de l'économie mondiale.Canalblog047

Car, ne vous y trompez pas, dans ce nouvel ordre mondial que se met en place, c'est de cela qu'il s'agit. Jetez un coup d'oeil au tableau ci contre qui montre la montée en charge des fameux fonds souverains.Nous en sommes à environ 3500 milliards de dollars qui progressent de 25pct tous les ans depuis trois ans et que le maintien de prix très élevés du pétrole et des matières premières continuent à alimenter.

A ce rythme là, la puissance financières de ces fonds souverains depassera le Produit Intérieur Brut des Etats Unis ou de l'Union Europénne à partir de 2015.Ils vont depassser les banques centrales en capacité de prêt ou d'investissement !!!.

Où vont aller se placer ces immenses disponibilités financières? Opportunité oblige, c'est le secteur bancaire en détresse, mondial et américain en particulier, qui a fait l'objet de leurs premières attentions pour une petite centaine de Milliards de dollars. Mais désormais, ce sont des sociétés industrielles qui les intéressent et beaucoup plus diversifiées géographiquement.Sans surprise, ce sont les secteurs pétrolers et miniers qui viennent en tête de liste pour une vingtaine de milliards de dollars en janvier 2008. Et geographiquement c'est le continent africain qui est le plus visé.

Autre possibilité d'investissement,l'accès à des surfaces agricoles pour les mettre en culture comme on vient de voir au Cameroun pour y produire...du riz pour l'exportation.

Bref, nous voici condamnés peu à peu à devoir passer sous les fourches caudines des nouveaux maitres financiers de ce monde dont on peut craindre qu'ils ne soient pas très différents des fonds de pension, hedges fonds ou fonds d'investissement actuels en terme d'espérance de retour sur investissement.

Nous qui étions habitués à dominer le monde depuis des siècles, il va falloir nous habituer à devenir les colonisés du siècle prochain. Triste perspective, n'est ce pas?