Si vous suivez régulièrement ce blog, vous savez que j'essaye modestement de rétablir la "vérité des chiffres" du ferroviaire français entre la SNCF qui exprime régulièrement son autosatisfaction de gagner un peu d'argent, RFF qui fait dans l'extrème modestie pour déclarer ses pertes régulières et son endettement abyssal et vous même contribuable qui financez sans le savoir ce gachis monumental.Canalblog036

Un  bref rappel ci contre de manière visuellement frappante de ce qui s'est passé en 95/96 au moment où la SNCF frisait le dépot de bilan. Les pouvoirs publics décidèreent à cette époque de reprendre à leur charge, c'est à dire à celle du contribuable,la totalité des dettes de la SNCF qui devint à partir de là le pur exploitant d'un réseau qui ne lui coutait plus rien. Ils créerent pour cela la SAAD, Service Annexe de l'Amortissement de la Dette, une ligne du budget de la république que  vous remboursez tous les ans et RFF, Réseaux Ferrés de France, qui herita de l'autre partie de la dette, et des missions de la gestion du réseau, de son entretien et de son developpement(!). Un peu comme si on demandait à un scaphandrier de courir le 100m.Il n'hérita pas par contre du personnel qui effectuait des travaux précédemment à la SNCF.

Autre spécificité: les redevances percues pour services rendus entre le deux partenaires sont curieusement quasi identiques. La SNCF paye 2856 milliards par an de péages à RFF mais RFF paye 2826 milliards par an à la SNCF pour la gestion des circulations et l'entretien du réseau.Elles sont fixées par l'Etat.Canalblog037

Résultat des courses. RFF perd tous les ans de l'argent et continue à s'endetter alors que l'Etat lui paye tous les ans deux subventions pour le remboursement de la dette et pour l'entretien du réseau.Son endettement est désormais de l'ordre de 42 milliards, - une seule année de déficit budgétaire me direz vous-, mais surtout, elle n'a pas les moyens de développer le reseau au moment même où nos gouvernants ont pris la décision, suite au Grenelle de l'Environnement, de construire 200km de ligne de TGV supplémentaires.La SNCF va bien, merci pour elle, elle a réussi à refiler le mistigri de la charge de ses retraites au secteur privé moyennant une modeste contribution, à fait cette année des bénéfices, modestes également mais dont les syndicats réclament l'équivalent en salaires.

Tout ceci est completement absurde vient de dire la Cour des Comptes. Il faut assumer les responsabilités que l'Etat n'avait pas assumées en 97 et rembourser à RFF 13 milliards de ses dettes! En rappellant que l'Allemagne en 94 avait pris en charge 35 milliards de dettes de la Deutsche Bahn.

Il faut aussi dit elle clarifier les responsabilités entre la SNCF et RFF et donner à RFF les moyens de ses missions en lui transfèrant le personnel SNCF qui effectue finalement ses missions. Elle  a fait le compte ce sont 55 000 cheminots qui devraient ainsi devenir employés de RFF(Avec le même statut, je les rassure) ou au sein d'une filiale indépendante.Voila qui plaira à Bruxelles qui n'arrete pas de militer pour la séparation patrimoniale des réseaux des activités d'exploitations mais qui va heurter les syndicats qui ont déjà appellé à la grève alors que je ne vois pas très bien quelle différence cela ferait pour les salariés.

Autre suggestion créer une Haute Autorité de régulation des activités férroviaires dont je ne vois pas très bien pourquoi RFF ne pourrait pas tenir ce rôle.

Enfin donner la priorité aux choses indispensables comme le renouvellement du réseaux, l'automatisation des aiguillages et l'industrialisation des opérations de maintenance sur les projets " bling bling" comme les lignes TGV nouvelles dont la rentabilité économique est loin d'être prouvée.

Dernier point réexaminer  les fermetures potentielles des lignes les moins fréquentées.

Un programme très provocateur mais parfaitement cohérent sur le plan industriel.Je vous en reparlerais