Reportage ce soir sur Envoyé Spécial sur Antenne 2 du parcours troublé de la flamme olympique dans Paris que la télévision a voulu nous relater de l'intérieur en quelque sorte.

Un malaise à la prise en main de l'évènement sur notre sol national par la police ou l'armée chinoise déguisée en sportif. Il parait, nous dit on,que ces "policiers" qui protègent de très prés la flamme et les athlêtes qui la portent ont été loués à la Chine par le CIO, ce qui expliquerait sa présence dans tous les pays du monde et son absence d'uniforme. Admettons...D'après Sebastian Coe sur le parcours anglais ou Daniel Douillet sur le parcours français, ils n'avaient visiblement pas la tolérance des polices des pays occidentaux vis à vis des manifestants!

Le reste du parcours est du travail de police "normal" par les forces françaises même si déchirer les drapeaux tibétains des manifestants m'a paru excéder la stricte neutralité. Là où ça commence à déraper c'est quand un chinois menace le cameraman d'Antenne 2 sur le véhicule d'accompagnement parce qu'il filme les manifestants et finit par lui intimer l'ordre de descendre du véhicule.A la suite de son refus, c'est cette fois un policier français, apparemment appellé à la rescousse par les chinois, qui vient ensuite intimer l'ordre au caméraman français (!!!) de la télé nationale de descendre. On n'en entendra plus parler par la suite.

Le chef de la délégation chinoise décide enfin brutalement d'arréter le parcours dans Paris, sans que quelque officiel français que ce soit ne semble avoir été consulté.Daniel Douillet dira que les officiels/policiers étaient un peu paranoïaques et qu'en d'autres termes ils auraient pu poursuivre le parcours. C'est simple on a eu l'impression que la délégation chinoise et sa police avait décidé de tout comme si elles étaient chez elles et que les autorités françaises avaient démissionnées. Où est passé également Monsieur Delanoé, qui devait faire un discours dans la mairie de Paris?

Enfin fin du parcours et pot final. L'ambassadeur chinois, dans un style très Sud coréen, déclarera avec assurance que la torche olympique n'a pas été éteinte!