Notre Etat est décidement incorrigible; Il vient de battre le record du pourcentage de prélèvement encore une foisprelevements_obligatoires_france avec 44.4 pct de prélèvements obligatoires en hausse régulière depuis les 35 pct de 1970. Hausse globale qui est d'alleurs due essentiellement à la hausse des prélèvements sociaux ( la Sécu!) passés de 13 à 21 pct et un peu à celle des prélèvements des collectivités térritoriales. La rançon d'un décentralisation qui semble apporter plus de dépenses supplementaires que de bénéfices pour l'instant. Les prélèvements  du budget de l'Etat restent stables à 18 5 pct mais pour des missions  en baisse puisque, entre temps, elles ont été repassés aux Régions. Notez sur la courbe ci contre, en provenance des pourvoirs publics, qu'au delà de 2006, elles sont censées rebaisser. N'y comptez pas trop tout de même.

Autre élement préoccupant, la hausse de la dépense publique et sociale, un élement chiffré que suit l'OCDE et qui comprend la totalité des dépenses de l'Etat en y incluant des élements non inclus dans les prélèvements obligatoires mais que nous payons quand même collectivement tels que les amendes et certaines taxes ou contributions sociales publiques ou privéees non obligatoire. Elle se situe en effet pour 2006 au niveau record de 54 pct, soit, le deuxième taux de prélèvement européen le plus elevé derriere la Suède avec 55 pct mais sur la voie de la baisse des dépenses quand nous montons et après avoir dépassé cette année le Danemark(50.8) et la Finlande(50.5pct).

Il est vrai que nous avons l'habitude, chaque fois que nous voulons engagé une dépense nouvelle ou que nous prenons un engagement de dépenses nouveau, de créer à chaque problème nouveau une nouvelle taxe ou cotisation. Jugez en plutôt:
     - En 2006 à la demande du Président Chirac création de la taxe sur les billets d'avions censée financer l'aide au développement des pâys en voie de développement
     - En 2006 toujours, création de l'ecotaxe sur les équipements électriques pour financer, l'élimination et le traitement de leurs déchets
     - En 2007,création d'une taxe sur le poisson pour aider les pécheurs et financer le plan de rénovation de la flotte de pêche française.
     - En 2007 encore, à la suite du Grenelle de l'environnement, création du système de bonus malus sur les ventes de voiture nouvelles en fonction de leurs émissions de CO2. Un bonus qui se monte au maximum à 300 euros et un malus qui montent jusqu'à 2000 euros!
      - Enfin suite à la dernière annonce du Président de supprimer la publicité sur les chaines publiques voici notre administration fiscale en train de chercher frénétiquement des taxes nouvelles pour compenser les 800 millions de publicité qui faisaient " tourner" nos chaines publiques.Nous allons donc avoir la création de taxes nouvelles sur les ventes de tous les matériels électroniques tels que télévisions, téléphones mobiles,lecteurs MP3,et ordinateurs, bref tout ce qui peut recevoir la télévision, et que vous en fassiez cet usage ou non.

Au total, nous sommes bien partis pour qu'en 2008, nous battions les records européens de dépenses publiques ou restions au mieux à parité avec le niveau actuel de dépenses et de prélèvements obligatoires.Ce n'est pas comme cela, en tous cas, que nous améliorerons le pouvoir d'achat des français...

NB Quand je vous disais que pour nos politiques, c'est un vrai réflexe de créer instantanément une nouvelle taxe à chaque problème nouveau!  Cette fois c'est notre Ministre de la Culture,Christine Albanel, qui propose une taxe de 2 euros sur les nuitées dans les grands hotels(4 étoiles seulement) pour alimenter un fond de soutien pour restaurer nos monuments historiques qu'un rapport récent vient de révéler de plus en plus en mauvais état.Au total cette taxe rapporterait 50 millions d'euros par an dit elle.Pourquoi pas plutôt diminuer de 30pct le nombre de voitures de services des services de l'Etat et en diminuer le standing d'un cran? Ca avait été envisagé  sur trois ans par Monsieur Renaud Dutreil, mais de toute évidence rien ne s'est passé