La justice Française n'a pas bonne presse auprés des justiciables, nous tous les français. C'est sans doute le résultat d'une performance discutable dans l'éxécution de sa mission avec de nombreuses insuffisances qui apparaissent régulièrement dans l'actualité, couplée par contre à la suffisance des juges et magistrats qui considérent qu'ils ne sont pas redevables envers les Français, même s'ils sont censés juger en leur nom.Passons..

Peut être cette méfiance envers la justice vient elle également de ce que le français moyen, qui est plutôt susceptible d'être victime que criminel, a le sentiment que, dans le systême judiciaire, le criminel est mieux traité que la victime. D'autant plus que les médias en rajoutent une couche en offrant beaucoup plus l'accés à leurs antennes aux criminels et à leurs défenseurs qu'aux victimes,à leur familles et à leurs défenseurs. Merci pour les victimes

Madame Rachida Dati, vient de révéler qu'aujourd'hui les trois quarts des victimes ne sont jamais indemnisées ! De ce fait elle soutient une proposition de loi présentée par le Président de la Commission des Lois, Jean-Luc Wassman et le député de l'Ain, Etienne Blanc qui vise justement à ce que la victime n'ait plus à se débrouiller lui même et à ses frais pour recouvrer ses dommages et et intérêts.

J'ai été moi même une fois la victime d'un conducteur qui avait percuté l'arrière de ma voiture arrétée à un feu rouge, s'était quand même arrété avant de repartir sans remplir de constat car il n'était titulaire que d'un permis blanc, ce permis que le tribunal vous accorde pour pouvoir poursuivre vos activités professionnelles mais qui ne vous autorise pas à conduire en dehors de cette activité, ce qui était le cas. L'affaire vint en justice et je dus passer toute une journée au Tribunal pour y assister. Mon "percuteur" fut condamné à me payer 500 euros moyennant quoi l'affaire étant la dernière, le Président du tribunal rentra chez lui, je suppose satisfait du devoir accompli. J'essayais de me renseigner pour savoir comment récupérer mon du et appris que, le jugement étant prononcé, la Justice avait fait son travail et qu'il m'appartenait de récuperer mon du par tous moyens à ma convenance, huissier d'abord, puis appel au pouvoir éxécutif et à la police. Que croyez vous qu'il arriva? Je n'ai jamais été indemnisé...

Alors, quand Rachida Dati dit " Il n'est pas acceptable que la Victime fasse elle même les démarches pour être indemnisée" je ne peux qu'applaudir! C'est cette loi qui devrait permettre l'indemnisation de tous ceux qui voient leur voitures brulées dans les évènements de banlieues ou de fin d'année, pour qui la perte de leur voiture est une catastrophe et qui doivent se débrouiller néanmoins pour la remplacer. Elle prevoit que les parents seront responsables financièrement des actes de lerus enfants mineurs et que le fond d'indemnisation des victimes aura accès aux fichiers administratifs ppur faciliter le recouvrement des dommages et indemnités.

Bravo donc sur le principe.Le diable est quand même dans les détails. Il restera à attraper les coupables( combien d'identifiés et de traduits en justice dans les émeutes de Clichy sous Bois ou de Villiers le Bel?) sinon ce sera le contribuable, je suppose, qui paiera via le fonds d'indemnisation des victimes et à mettre en place les moyens humains pour effectuer ce recouvrement...

NB:Apparemment c'était possible puisque la télévision nous faire part de l'existence d'un guichet de paiement immédiat des indemnités au TGI de Creteil. Vous avez même droit pour un paiement immédiat d'une indemnité d'une remise de 20 pct et, cerise sur le gateau, ils acceptent même les paiements par carte bancaire !!! Pourquoi nos juges et magistrats, qui pâssent leur temps à se plaindrent, ne se sont ils pas intéressés à ces menus taches susceptibles de satisfaire les justiciables?