• J'avais eu l'occasion de vous signaler la possibilité d'une dévaluation de la monnaie locale au Vénézuela, le Bolivar, pour essayer de maitriser une inflation permanente depuis 25 ans. Eh bien c'est fait, Hugo Chavez vient de lancer le Bolivar fort( Bolivar Fuerte ou Bs-F) qui vaut 1000 bolivars anciens. Un peu comme De Gaulle le fit en son temps avec son nouveau franc qui lui ne valait néanmoins que 100 anciens francs!
    Il est vrai que le Vénézuela connaissait la plus forte inflation des pays d'amérique latines avec 20 pct en 2007 mais surtout 800 pct en 5 ans. Le rapport du bolivar au dollar est ainsi passé de 4,3 bolivar au dollar en 1983 à 2150 au taux officiel actuel et 6000 au marché noir.La croissance économique, dopée par le pétrole est pourtant bonne à 10pct mais la multiplication de programmes sociaux a lancé les classes moyennes dans une frénésie de consommation non maitrisée. Souhaitons que le Bolivar Fort permettte de remettre l'économie dans les rails d'une inflation maitrisée
  • L'un des obstacles que la Turquie doit franchir pour devenir " acceptable" pour une entrée dans l'Union Européenne est l'amélioration de la liberté d'expression. Or, la révision du Code Pénal mise en oeuvre avec l'arrivée au pouvoir du parti islamiste de Recep Tayyip Erdogan allait au contraire dans le sens inverse en reprimant dans son article 301 le "dénigrement de l'identité Turque", une arme forte contre la presse et les écrivains qui a déjà été utilisé une dizaine de fois depuis sa création.Or l'Union Européenne a clairement exprimé qu'il ne serait pas possible d'ouvrir dans les négociations d'adhésion le chapitre sur la Justice et les droits de l'homme tant que cet article subsisterait.
    Le Ministre de la Justice Turc, Mehmet Ali Sahin, vient de déclarer qu'il envisageait à court terme non pas la suppression pure et simple de l'article 301 mais la modification (à la baisse) de son champ d'application. Une initiative intéressante à suivre de près
  • RTE, l'entité juridique qui gère le réseau electrique Haute tension français vient de publier le bilan prévisionnel de l'équilibre offre/demande d'électricité qu'il publie tous les deux, pour les années à venir. D'après RTE, cet équilibre est assuré jusqu'en 2012. Par contre, au dela de 2012/2014 notre capacité de production électrqiue deviendra insuffisante pour assurer la demande.Un déficit de capacité de production qui s'établira, si rien n'est fait, à 10 500 MW à l'horizon 2020. Soit l'équivalent de 6 centrales EPR!
    L'estimation tient compte des projets connus en centrale à gaz et fermes éoliennes pour un montant de 13 000 MW ainsi que le raccordement de l'EPR de Flamanville à l'horizon 2014.
    Il appartient au gouvernement dans le cadre de la loi de programmation pluriannuelle des investissements de production électrique de nous dire comment, avec quel type de moyens de production, et avec quels acteurs de la production électrique ils pourront satisfaire à la construction d'une telle capacité de production dans un delai aussi court. Pour construire une centrale nucléaire il faut en effet une douzaine d'année et donc il faudrait s'y mettre dès aujourd'hui. Si, par contre, on compte sur des centrales à Gaz,de l'éolien ou du photovoltaique, il faudrait nous expliquer comment alors respecter les accords de Kyoto qui seront devenus entre temps ceux de Kyoto II?
  • On nous annonce que l'aéroport de Toulouse vent de passer le cap des 6 millions de passagers en hausse de 3.5pct. Celui de Marseille fait un tabac grace à son aérogare low Cost à +14 pct(!),celui de Nantes en est à +7.5 pct et celui de Bâle Mulhouse bat également son record à 4.27 millions de passagers en hausse de 6pct. Enfin celui de Bordeaux, malgré le TGV, se developpe au rythme de 6.3 pct à 3.5 millions de passagers et celui de Lille au rythme de +12pct en 2007 après 11 pct en 2006. Dans ces périodes, en principe, de soucis pour l'environnement il ne semble pas que ni les hausses de tarifs liées à l'envolée du prix du baril, ni l'impact médiatique des Grenelle de l'Environnement, des débats de la campagne électorale et de messieurs Yann Arthus Bertand, Nicolas Hulot ou Al Gore ait influencé en quoique ce soit la frénésie d'émissions de CO2 des français. De quoi donner raison aux américains qui sont convaincus que la seule solution pour faire baisser les émissions consiste à taper au porte monnaie....