J'avais eu l'occasion dans un message du 25 décembre de vous faire connaitre ce que l'on a appellé des "Réhausseurs de crédit" ou assureur monoline aux Etats Unis. Des assureurs spécialisés dans le crédit aux collectivités locales et peu connus(MBIA, Ambac, FGIC, etc) qui ont fait l'erreur de monnayer la qualité de leur signature auprès d'émetteurs d'obligations de qualité discutable. Le résultat en a été une forte baisse de leurs cours en bourse et des dépréciations d'actifs pour leurs actionnaires dont Natixis et le Crédit Agricole. Par contre, les agences de notation ont été relativement clémentes en ne dégradant pas dramatiquement leurs notations.Fin du premier acte

Le fonds d'investissement Berkshire Hathaway dont l'actionnaire principal et le mentor est le milliardaire américain Warren Buffet, vient de décider de se lancer dans les crédits aux collectivités locales, en concurrence directe avec les réhausseurs de crédit ci dessus.Que pensez vous que ferons les collectivités locales client de ces organismes financiers aujourd'hui en difficulté et dont on ne sait pas de quoi leur avenir sera fait? Il y a une bonne chance qu'elles préfèrent les offres de Monsieur Buffet que celles de leur fournisseur traditionnel qui s'était quand même servi de la qualité de ce portefeuille de clientèle pour se lancer dans des cautions hasardeuses.

C'est donc une excellente idée et une opportunité intéressante pour Warren Buffet, Berkshire Hathaway et la masse des petits actionnaires américain qui le suivent depuis longtemps pour assurer leur retraite. Bravo et chapeau bas, Monsieur Buffet pour cette aptitude à sentir le vent et à réagir promptement aux opportunités qui se présentent!Fin du deuxième acte.

Ca ne va pas s'arranger par contre pour les réhausseurs de crédit qui vont voir arriver très rapidement( l'autorisation d'exercer pour le nouveau Berksire Hathaway Insurance à déjà été obtenu pour l'état de New York et devrait l'être très bientot pour la Californie, le Tesas, l'Illinois et la Floride) un concurrent redoutable au moment même  où ils sont en position de faiblesse. Leur cours va encore baisser et leurs banquiers et actionnaires vont devoir passer à nouveau des dépréciations nouvelles. Sans compter que les agences de notations vont peut être se réveiller...

La crise du subprime n'a pas fini de frapper!

NB Juste avant cet annonce, Monsieur Warren Buffet avait décidé d'investir dans des activités dite de la "vieille économie".Pas bète non plus...