Le principe fondamental de l'assurance auto actuelle c'est "tout le monde roule comme il l'entend et en fin d'année on partage le cout des sinistres". Bien sur on a rajouté des modulations à ce principe pour tenir compte du modèle de voiture assuré mais surtout de la qualité de conduite du chauffeur avec le systeme du bonus malus. Car sinon c'était les bons conducteurs qui payaient pour les mauvais.

L'évolution des techniques va peut être faire évoluer ce modèle et mettre à mal le principe de mutualisation des risques qui le sous tend. Car il est désormais possible de suivre individuellement les comportements au volant et de vous faire payer en focntion des rsiques que vous prenez en conduisant. C'est ce que l'on appelle le "Pay as you drive", PAYD, ou en français le    " Payez comme vous conduisez".

canalblog_201Techniquement cela veut dire mette en place dans votre véhicule une boite noire qui permettra d'enregistrer le kilométrage effectué, l'emplacement en toute heure du véhicule, les heures des déplacements pour identifer les périodes de déplacements à risque( grands départs samedi soirs etc), le type de déplacement(urbain, autoroute, ou départementales) voire les vitesses atteintes. La boite noire communique ces données via le satellite GPS, par un système de téléphonie mobile intégré, à la compagnie d'assurance qui pourra ainsi calculer votre prime d'assurance en fonction de l'utilisation réelle du véhicule et des risques que vous aurez pris.En gros c'est l'arrivée de " Big Brother" dans votre véhicule.

Un tel système pose la question de la traçabilité des déplacements individuels et donc de la liberté individuelle.Le premier système développé par MAAF Assurances à l'intention des jeunes conducteurs pour permettre à ceux qui n'auraient pas de comportement risqué de bénéficier de prime d'assurances réduites a ainsi été "retoqué" par la Commission Nationale Informatique et Liberté, CNIL, car il impliquait la création dun fichier des infractions - ce qui est interdit aux compagnies d'assurances- et que le suivi intégral des déplacements avait paru à la CNIL disproportionné par rapport à la finalité recherchée. Par contre,la CNIL admet parfaitement qu'il soit possible de collecter certaines données comme le nombre de kilomètres parcourus et ceux roulés dans une région définie ou sur autoroute.

Pourquoi vouloir changer un système qui a fait ses preuves me direz vous? Parce qu'il y a, disent les compagnies d'assurances, une vrai demande de la clientèle pour ne plus se satisfaire d'une prime au forfait et payer exactement ce pour quoi elle s'assure. En d'autres termes on assisterait à un recul des notions de solidarité que reflétait la mutualisation des risques au profit d'un certain l'individualisme. Mais, bien sur, c'est l'attrait de prime d'assurances moins couteuses pour les "bons conducteurs " qui attire car les réductions, si on se base sur l'expérience britannique dans ce domaine, peuvent aller jusqu'à 30 voire 50 pct pour les "bons" jeunes conducteurs.

Les séniors et ceux qui roulent peu ou prudemment seront sans doute demandeurs d'un tel système, par contre si on enlève de la population des conducteurs les bons risques,cela veut dire que mathématiquement, les primes des autres doivent augmenter. Il y a également un aspect de responsabilisation des conducteurs dans cette approche. Le filiale anglaise d'Aviva, Norwich Union, qui a lançé le système en Angleterre a enregistré une baisse des sinistres de 20pct pour la clientèle PAYD.Enfin, il y a quelques avantages annexes comme la localisation du véhicule en cas de vol ou à plus long terme, la possibilité de communiquer directement en cas de sinistre avec votre Compagnie d'assurances pour l'assistance en cas de sinistre.

Le système existe aux Etats Unis, en Angleterre et en Italie où il rencontre un grand succès.

Nul doute que vous allez le voir arriver à court terme en France également...