Ubifrance vous connaissez? C'est cet organisme d'Etat chargé de promouvoir les entreprises françaises à l'étranger et de les aider à y faire des affaires. Il propose essentiellement de l'information économqiue sur les pays où vous cherchez à vous implanter, de la documentation sur le cadre juridique et fiscal, des études sur mesure sur les sujets de votre choix et il organisme des salons dans le monde pour faire la promotion des produits et entreprises français. Depuis quelque temps lui ont été rattaché les missions économiques dont nous disposons dans les ambassades françaises qui assurent à l'entreprise les contacts locaux avec autorité et interlocuteurs commerciaux dans les pays.

Ah, j'oubliais, Ubifrance propose  également ce qu'ils appellent des Volontaires Internationaux en Entreprise, des jeunes diplomés, bilingues au moins, intéressés par une expérience à l'étranger. Le tout dans des conditions financières intéressantes pour l'entreprise qui, en gros, partage les frais avec Ubifrance. Malgré cela, ils semblent avoir de la peine pour les "placer" et viennent de faire une campagne de publicité  pour rappeller que ces VIE sont, d'après eux, une chance pour l'entreprise.

J'avais eu l'occasion dans ce blog de vous en faire part et de signaler qu'au moment où en cherche à promouvoir plutôt les PME à l'export, cette offee me paraissait beaucoup moins bien adapté aux PME qu'aux grandes sociétés qui, d'ailleurs, en utilisent un nombre imcanalblog_198portant. La raison? Quand vous êtes une PME, non implantée dans un pays étranger ou très faiblement, vous pouvez difficilement vous occuper d'un diplomé à former et gérer sa logistique comme le font les grosses sociétés.Le candidat VIE lui même a tendance à prèfèrer être mis entre les mains de Total ou d'autres grosses sociétés qu'entre celles de la PME du coin.Enfin, pour une PME, l'activité principale est d'ordre commercial et un jeune diplomé n'est pas forcement suffisamment aguerri pour ce type de négociation. Le dispositif profite donc essentiellement aux grandes sociétés.

Si je vous en parle aujourd'hui, c'est que la campagne de publicité sur ces VIE qui parait dans la presse me parait confiner à l'erreur de casting .Jugez en vous mêmes et dites moi si cette jeune fille attractive et souriante équipée de son sac à dos pour aller travailler en Chine vous donne envie de l'embaucher? Ou bien vous donne t elle l'impression de concevoir l'activité VIE comme du tourisme assisté là bas?

C'est peut être le publicitaire qui a mal fait son travail, mais cela traduit peut être aussi une certaine misconception de l'entreprise dans nos organismes d'état et une méconnaissance des vrais besoins de l'entreprise?. Peut être n'ont ils pas encore compris que attaquer un marché extérieur pour une entreprise et en particulier une PME c'est d'abord investir de l'argent pour un retour que l'on espère le plus rapide possible avec des personnes qui vont devoir elles mêmes découvrir un monde aux habitude différentes, des pièges à éviter et des horaires de travail qui laissent peu de place au tourisme.

Alors, Messieurs d'Ubifrance, avant de faire une campagne de pub, réfléchissez aux interlocuteurs que vous souhaitez approcher et à leurs besoins plutôt que de donner l'impresssion que les étudiants frais émoulus de leurs écoles ou facultés ont des souhaits touristiques plutôt que professionnels. Je passe sur l'utilisation d'une jeune femme, attractive bien sur, sur cette publicité..