Le monde est décidement remplis d'envieux et de médisants aux Etats Unis comme ailleurs. C'est du moins l''impression que l'on a, en assistant à la lévée de boucliers d'économistes de tous poils, relayés par des médias en mal de copie, contre la politique de taux suivi par Alan Greenspan qui aurait provoqué la crise du subprime. Les mêmes d'ailleurs qui l'avaient adulé pendant son long mandat à la Reserve fédérale et qui sont sans nul doute allé boire le champagne et manger les petits fours dans les reception qui ont marquées son départ.

Canalblog_195Que lui reproche t on? D'avoir baissé les taux de bases jusqu'à un niveau jamais vu jusque là, 1pct seulement, et de les avoir maintenu à ce niveau pendant un an de Juin 2003 à juin 2004. Sans doute les banques ont elles pris avantage de ces taux très bas pour prêter à tour de bras en prenant, pour certaines, des risques inconsidérés, mais Monsieur Greenspan n'y est pour rien. D'ailleurs prêter à bas taux ne veut pas nécessairement dire prendre des risques inconsidérés.Je n'en veux pour preuve que les prêts "non subprime" dont les taux étaient essentiellement les mêmes sur cette période.

Il existe dans le monde un autre pays où les taux depuis des années ont été encore plus bas( 0.5pct), je veux parler du Japon. Il n'y a pas eu, à ma connaissance de crise du subprime dans ce pays. Par contre  il a subi une longue déflation particulièrement défavorable à la croissance économique.

Enfin Monsieur Greenspan n'a pas descendu les taux de base à ce niveau sans raison.C'etait pour maintenir voire relancer une croissance dont, au delà de l'Amérique, le monde entier avait besoin et le tout en évitant le pîège de la déflation.Contrat rempli donc. Incidemment,nous autres, en Europe, étions particulièrement satisfaits de la locomotive de l'économie américaine..

Monsieur Greenspan, depuis, a reconnu avoir sousestimé l'impact du crédit immobilier.Alors, Messieurs les économistes, arretez de chercher le bouc émissaire, vous mêmes n'aviez rien vu venir. La prochaine fois tachez de vous en souvenir..