Si vous êtes un lecteur régulier de ce blog, vous savez que le Carpin est le nom que je donne à ce mariage de la carpe et du lapin qu'a constitué le fusion de Sagem, fabricant d'électronique et de la Snecma, fabricant de réacteurs d'avions.Le tout sous l'égide néocolbertienne de Nicolas Sarkozy, alors Ministre des Finances et de l'Economie.

Il s'en est suivi une guerre des chefs entre les ex Snecma et les ex Sagem, une grande incompréhension entre les deux branches et la déroute, parfaitement prévisible dès le mariage, du secteur du téléphone portable de Sagem, un petit nain par rapport à Nokia.On nous avait pourtant fait miroiter des synergies fabuleuses entre les deux industries...

La fin de la saga c'est le depart du PDG de Safran, d'origine Snecma, Jean Paul Bechat, poussé dehors pat l'Etat actionnaire mais qui part sur de beaux résultats tirés par l'aéronautique. Coup de pied de l'âne avant de partir pour son actionnaire et Nicolas Sarkozy: <<si c'était à refaire, on ne le referrais pas>>.

Espérons que dans la fusion Suez/GDF par le même architecte, on ne batisse pas un autre Carpin...