Le fait qu'Alain Duhamel ait été sanctionné pour avoir exprimé son choix politique pour les prochaines présidentielles en faveur de François Bayrou laisse réveur pour de multiples raisons.

Tout d'abord, l'opinion exprimé par Alain Duhamel l'a été lors d'une conférence à Sciences Po qui a été enrégistrée sans doute par un élève et publié sur DailyMotion. Elle avait donc un caractère semi privé à tout le moins que l'utilisation des moyens de télécom modernes a rendu public sans l'accord express de l'intéressé. Alain Duhamel serait donc sans doute en droit de demander des dommages et intérets au cameraman/publicateur.

Ensuite cette sanction pose le problème de savoir si les journalistes qui opérent sur nos antennes, privées ou publiques, sont tenus à un devoir de réserve vis à vis de leurs opinions personnelles, en tout termps, ou seulement en période d'élections, qu'elles soient exprimées clairement comme dans le cas de Duhamel ou par une attitude et un manière de poser les questions qui ne trompe personne, n'est ce pas Monsieur Mazerolles par exemple.

Enfin, que signifie cette sanction sur une chaine publique? Que tous les journalistes se doivent d'être apolitiques, au moins officiellement, ou que la chaine se doit d'avoir un pourcentage de jounalistes qui reflètent les opinions du corps électoral français? Quand on sait que 80/90 des futurs jourmalistes dans les écoles de journalistes se déclarent de gauche, il sera difficile de mettre en place une rédaction équilibrée !

J'en reviens à une solution que j'avais évoquée dans un article déjà lointain. Pourquoi ne pas avoir des chaines avec des couleurs politiques affichées, une chaine de droite, une de gauche, une du centre, etc comme c'est le cas pour la presse quotidienne. Comme ça l'auditeur ou le télespectateur saurait clairement de quelle tendance sont les informations qu'il écoute de même qu'il le sait quand il achète son journal.