Ceux qui ont eu l'occasion de vivre ou de visiter l'Afrique du Sud savent que, du fait du haut taux de criminalité dans ce pays, les classes supérieures et moyennes vivent dans des "compound" sécurisés, des sortes de lotissements avec fil de fer barbélés sur les clotures, cameras de surveillance et gardes à l'entrée du lotissement. canalblog77Il existe d'autres pays dans lesquels ce niveau d'insécurité, voir pire,existe comme le Nigéria et où il est même nécessaire, pour se déplacer en ville ou simplement aller à l'aéroport, de se faire précéder et suivre par des escortes armées.

En France nous n'en sommes pas là, heureusement, et pourtant, des promoteurs immobiliers commercialisent désormais des résidences dites "sécurisées" de ce type. Depuis 1991 déjà. Il ne s'agit pas de la résidence déjà classique avec un portail électrique qui s'ouvre avec un bip et un ou deux code d'accès pour ouvrir les portes d'accès mais bien de résidences avec gardien- régisseur, caméras de surveillance des accès, vidéoportail, etc.

C'est la ville de Toulouse qui detient le record  de ce type de lotissement. On en trouve aussi disséminé dans le sud de la France. Après des acheteurs plutôt aisés, ce sont maintenant les classes moyennes qui achètent et de plus en plus les séniors. Ce type de "communautarisme" ne plait pas aux politiques, mais qu'ont ils fait pour éviter que cela ne se produise?

Curieusement c'est au moment où les statistiques semblent montrer une baisse de l'insécurité que les acheteurs se précipitent sur les 12pct de programmes prévus en sécurisé. Comme quoi ,il y a un monde entre des statistiques scientifiquement établies et la perception de cette réalité par les populations.