L'incinération est une pratique qui se developpe fortementcanalblog53 en France mais qui commence à poser quelques problèmes car comme d'habitude l'usage a pris largement le pas sur l'encadrement de cette pratique par les lois.

Un mot d'abord sur mon expérience personnelle de la chose puisque ma mère, aujourd'hui décédée avait choisi ce mode d'enterrement. J'avais déjà eu l'occasion d'assister à une crémation au seul titre de témoin mais n'en avais donc pas vu l'aspect de "l'après cérémonie", la remise des cendres et la mise au caveau familial. J'avoue avoir été surpris de me retrouver après la crémation avec une urne de cendres encore chaudes dans les mains pour lesquelles j'avais la possibilité de les disperser dans un endroit prévu pour cela au crématorium appellé "jardin du souvenir", ou de les faire mettre dans le caveau de famille ou même de les garder à domicile.

Car les cendre de défunts ont cette spécificité de n'avoir aucun statut juridique.Elles sont en effet considérées comme des souvenirs de famille.

De ce fait on a commencé à  observer de graves dérives lié à l'incinération, du genre urnes abandonnées voire revendues dans des brocantes,utilisations douteuses des cendres, abandon pur et simple des cendres après la crémation, sans compter les batailles familiales entre héritiers devant les juges. Et nul n'est capable de savoir ce qu'il advient des urnes remises aux familles.

D'après un projet de loi en cours d'examen, les familles devraient soit disperser les cendres au jardin du souvenir ou dans un endroit à déclarer en mairie, soit déposer les urnes dans un caveau dedié aux urnes dans les cimetières.L'appropriation à titre privatif, - conserver l'urne chez soi en clair -, serait de ce fait supprimée. Le Sénat a déjà approuvé cette loi à l'unanimité, il reste maintenant à la faire approuver par l'Assemblée Nationale lorsque son ordre du jour chargé le permettra.

Une fois de plus ce sont les abus d'une petite minorité qui force à légiférer. Sur un tel sujet, ça traduit quand même une grave dégradation morale chez certains...