Dernier pays industrialisé avec les Etats Unis à ne pas avoir aboli la peine de mort pour les crimes particulièrement cruels, on aurait pu penser, après un moratoire sur les exécutions de plus de quinze mois, que le Japon allait abandonner définitivement cette pratique. C'est, helas, la reprise des exécutions qui s'est au contraire produit le jour de Noël dans ce pays avec quatre pendaisons de condamnés à mort pour meurtre dont deux septuagénaires qui ont été annoncées par les autorités.bat

Cette reprise ne semble pas faire débat dans un pays dans lequel 80pct de la population est favorable à la peine capitale  et seulement 6pct contre...

Une information qui n'a valu qu'un entrefilet de quelques lignes en 12 éme page dans nos journaux.