C'est tout au moins ce que j'ai entendu récemment lors d'une émission de radio dontles intervenants comparaient le coût de la Royauté Espagnole, 25 millions d'euros annuels, à ceux de la Présidence Française, 32 millions d'euros annuels sans compter les dépenses de représentation inscrites au budget pour, de mémoire, 90 millions d'euros supplémentaires. Les deux types de fonction n'étant pas comparables, on peut sans doute considérer que ces frais budgétaires correspondent à des fonctions républicaines qu'un roi ne saurait, par essence, rendre à la République. Par contre, la Royauté engendre des rentrées d'argent liées au tourisme qui sont loin d'être négligeables

Les chiffres du cout de la royauté en Grande Bretagne, en Belgique, au Danemark et dans tous les pays qui ont encore une Royauté n'étaient pas disponibles mais il est quand même étonnant de constater qu'après avoir renversé une royauté pour, nous dit l'histoire, avoir affamé le peuple de Paris, nous avons institué à la place une Présidence encore plus couteuse. Mais passons...

A l'occasion de cette constatation on peut se poser la question de pourquoi en France, nous avons besoin, pour diriger le pays, d'un Président et d'un Premier Ministre alors qu'en Grande Bretagne il se satisfont d'un Premier Ministre, en Allemagne d'un Chancelier, en Espagne et en Italie d'un Preimier Ministre et aux Etats Unis d'un Président sans Premier Ministre.

Peut être un gouvernement soucieux des finances d'un Etat dont nous savons qu'il vit bien au dessus de ces moyens devrait il effectuer ce que l'on appelle dans l'industrie un exercice de "Benchmarking," c'est a dire la comparaison à pays globalement équivalents, des organisations et des dépenses des uns et des autres. Nul doute qu'il y trouverait des gisements d'économie qui ne semblent pas vraiment être son soucis majeur....