Je viens de m'inscrire sur eBay pour y vendre...des pneus dont je n'avais plus besoin et qui encombraient mon garage.J'ai donc eu l'occasion de faire connaissance avec ce must du commerce Internet dont j'avais surtout entendu parlé à l'occasion de son rachat de la société européenne Skype pour une somme astronomique.

Comme tout ce qui est Internet c'est un peu compliqué au départ et la première offre demande une bonne heure pour s'enregistrer. Ce qui traduit, incidemment, la complexité de l'activité commerciale, entre la description du produit, la définition de l'offre et celle des conditions de paiement et de livraison. Mais une fois votre compte ouvert, c'est parti, vous devenez un brocanteur.

Le particulier a vite compris que eBay était beaucoup plus pratique que de participer aux vides greniers inconfortables de nos parents. Et que pour vider sa cave ou se débarrasser d'objets, voire de cadeaux, qui ont cessé de plaire, il était beaucoup plus agréable et efficace de les mettre en vente sur eBay que de mettre des petites annonces sur le gratuit local ou à la vitrine de votre boulangère!

Quant aux professionnels, on les trouve en rangs serrés dans les colonnes d'eBay. Ils y sont d'ailleurs reconnus comme tel. La présidente d'eBay qui était recemment en Europe pour faire la promotion de sa société, y révèlait que 170 000 professionnels de tous types en Europe, dont 15 000 en France, vivaient désormais en totalité ou partiellement de leurs ventes sur eBay. Et que  les Pme qui travaillent désormais partiellement en proposant leurs produits à la vente par ce moyen,avaient l'intention, pour 16pct d'entre elles, de recruter pour accompagner les ventes générées par ce nouveau mode de commercialisation.

L'un des intérets pour les PME de ce type de vente est de leur permettre de proposer leurs produits à l'étranger alors que l'export pour ce type d'entreprise est en général une entreprise risquée. Autre avantage auquel elles sont très sensibles, elles sont payées cash avant livraison du produit. Le commerce idéal en quelque sorte !

Seul petit problème, la frontière entre particuliers et professionnels n'est pas évidente et certains peuvent être amenés à ne pas se déclarer comme tel pour échapper aux nombreuses taxes dont le commerce est agrémenté. Un cas récent a montré d'ailleurs que le fisc avait déjà repéré pour certains cette tentation d'échapper à leurs obligations fiscales.Une statistique:plusieurs dizaines de milliers de personnes "se font" de 500 à 1000 euros par mois de complément de revenus via ce commerce en ligne...   

Bravo eBay et ses confrères !