Dans le bouquet de propositions que le Président Chirac a faite à l'occasion de la présentation de ses voeux aux différents corps constitués, Jacques Chirac a annoncé le lancement des études sur la nouvelle génération de Centrale Nucléaire.

Vous aviez peut être pensé qu'avec l'EPR, nous tenions le modèle de Centrale Nucléaire moderne,développé sur la base des expériences acquises des deux cotés du Rhin avec nos centrales nucléaires respectives (qui incidemment étaient assez différentes),qui allait constituer la base de notre futur parc de centrales nucléaires.Pourquoi donc lance t il le développement de cette quatrième génération?

A l'initiative du Département de l'Energie des Etats Unis, une association a été constituée en 2001 avec une dizaine de pays (Afrique Du Sud,Argentine,Brésil,Canada,Corée du Sud,Etats Unis,France,Japon,Royaume Uni,Suisse) sous le nom Forum International Génération IV, avec pour objectif de développer les nouveaux systèmes nucléaires du futur. Systèmes du Futur voulant dire des systèmes qui présentent une sécurité accru par rapport aux centrales actuelles, qui utilisent beaucoup mieux les combustibles nucléaires, qui produisent beaucoup moins de dechets et qui incorporent des besoins nouveaux comme la production d'hydrogène ou le dessalement de l'eau de mer.En faisant l'enveloppe de toutes ces exigences, on voit de suite qu'il s'agit d'un saut technologique important par rapport à l'EPR qui pourtant représente le nec plus ultra de la technique nucléaire d'aujourd'hui.

Le Forum International a identifié six modèles de Centrale Nucléaire qui puisse répondre à ce cahier des charges parmi lesquels la France a choisi de concentrer ses efforts sur trois types qui lui paraissent les plus prometteurs:

-Le réacteur Très Haute Température(900°C) qui sera refroidi à l'Hélium et qui permettra de produire de l'Hydrogène ou un mélange Hydrogéne/Electricité

-Le réacteur à neutrons rapides refroidi à l'Hélium

-Le réacteur à neutrons rapides refroidi au Sodium.

Pour mémoire nos centrales actuelles sont des centrales à neutrons "lent" refroidies à l'eau pressurisé.Quel que soit le modèle finalement choisi, les avantages de cette 4ème génération, outre l'amélioration de la sécurité, seront un rendement bien meilleur par rapport au combustible utilisé qui triplera environ la durée de vie du stock de combustible disponible à la surface du globe  et une bien moindre production de déchets grace à l'auto consommation de certains d'entre eux.

Seul problème, il faudra une quinzaine d'année pour avoir un premier prototype du réacteur choisi disponible et  35/40 ans avant l'entrée en service industrielle.Alors que le Peak oil se profile pour 2040 et que nous avons une cinquantaine de centrales a remplacer d'içi là...