Et oui, les sociétés chinoises ne sont pas toujours les meilleures! Dans un marché extrèmement compétitif, celui des télephones portables, Nokia et Motorola taillent des croupières sur leur propre marché national aux Chinois.

La conséquence en est que pour la prèmière fois, Ningo Bird accuse une perte de 106.5 millions de Yuans (10.6 millions d'Euros) au premier semestre alors que l'année dernière ils avaient fait un bénéfice de 111Millions de Yuans. L'autre grand des téléphones portables en Chine, TCL a publié une perte de 853 millions de dollars Hong Kong (90 millions d'euros) contre un bénéfice de 301 millions d'Euros en 2004.

Comme quoi, le cout faible du travail n'est pas l'avantage ultime( ou la portection) de l'industrie chinoise. Nokia et Motorola viennent de montrer que malgré cet avantage on pouvait les battre sur leur propre marché et leur propre terrain.Sans doute une combinaison d'un excellent marketing qui correspond aux attentes des clients et d'un excellent management. A signaler aussi que le Taiwanais BenQo qui vient de reprendre les activités de Siemens et que l'on voit apparaitre en Europe n'est pas non plus dans une grande forme financière.

La bataille n'est donc pas terminée sur le marché des téléphones cellulaires. Bravo à Nokia et Motorola d'avoir pu montrer que les chinois, malgré leurs très bas salaires, ne sont pas invinçibles !