Monsieur Mandelson, a enfin annoncé des menaces de mesures coercitives vis à vis des importation de textiles chinois.Il demande aux Chinois de s'autolimiter mais envisage des quotas à court terme sur deux articles seulement, le teeshirt et le fil de lin.On pouvait difficilement en faire moins, ce qui explique les réactions diverses en Europe, souvent du type "c'est pas assez" comme en France.

Les Etats Unis ont pris plus tôt que nous une position sensiblement plus dure en imposant à la Chine des limitations d'importations sur une dizaine de classe de produits.De ce fait ils sont en première ligne pour affronter la colère des Chinois et leurs retortions eventuelles.

On peut donc juger de l'attitude de notre Commissaire de deux manières. Celle du verre à moitié Vide dans laquelle on peut considerer qu'il n'a pas fait grand chose pour defendre cette industrie en Europe. L'autre ,celle du verre à moitié Plein dans laquelle on peut aussi considerer qu'il a eu l'habileté de se hater lentement de façon à laisser passer les Etats Unis en premier et eviter la colère du "marché Chinois" tout en bénéficiant de ce que les Etats Unis obtiendront.

Monsieur Mandelson est sans doute un très fin politique, effectivement très britannique d'approche.Et peut être aura t il raison en fin de compte. Par contre, on ne peut pas dire que l'Europe dans cette affaire apparaisse comme ayant un grand leadership politique.Nous sommes plutôt en l'occurence à la remorque des Etats Unis pour nous defendre.L'avenir nous dira peut être quelle était la meilleure approche.

L'autre constatation est que Monsieur Mandelson semble avoir toute liberté de faire ce qu'il veut dans son domaine.Sans se soucier le moins du monde des avis des chefs d'Etats. Tout au moins c'est l'impression que nous en avons quand on entend notre Président se plaindre sans effet des propositions minimalistes de Monsieur Mandelson.C'est exactement ce que les Français reprochent à l'Europe.

Peut être justement la Constitution Européenne lui donnera t elle, à lui et à ses collègues, moins de pouvoir.Il faudrait nous l'expliquer si l'on ne veut pas que tout ceçi ait un impact sur les intentions de vote