Le déficit du budget de la France en 2005 sera en principe en dessous des 3pct de Maastricht grace au versement exceptionnel de 7.7 Milliards d'Euros de l'EDF pour compenser la prise en charge des retraites de ses employés et retraités.

En raison de ce versement exceptionnel très important, Bruxelles avait demandé des explications sur la manière dont la France pensait équilibrer son budget en 2006 qui devait redescendre à 2.2pct. Thierry Breton interrogé à nouveau, a réevalué ce chiffre à 2.7pct du fait de la nouvelle fourchette de prévision de croissance réactualisée en baisse à son arrivée au ministère. La Commision de Bruxelles reste sur son scepticisme néanmoins car on ne voit toujours pas comment est compensé le versement exceptionnel d'EDF.

Dur, Dur cette arrivée, n'est ce pas Thierry Breton?